mardi 11 décembre 2018
Accueil | Société | Hivernage 2018 : 183 522 personnes menacées par les inondations

Hivernage 2018 : 183 522 personnes menacées par les inondations

Du 24 mai au  17 septembre 2018, les inondations et la montée des eaux du Fleuve  Niger ayant atteint leur cote d’alerte de 3m 93 à Bamako ont fait 13 morts et 14 blessés sur l’ensemble du territoire national. En plus des personnes menacées, 137 605 individus sont déclarés sinistrés et 15.656 ménages complètement inondés.

Cette information est issue du point de presse aminé hier mardi 18 courant, à la Direction Nationale de la Protection Civile, par le Colonel Seydou Doumbia, en présence d’Amadou Sangho, Chargé de Communication du Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile; de Yaya Boureima, Directeur National de l’Hydraulique; de Boubacar Maïga, Représentant du Directeur National du Développement Social et de plusieurs autres Hauts Cadres de la Direction de la Protection Civile. Au cours de ce point de presse, animé par le Directeur de la Protection Civile, Colonel Seydou Doumbia, a présenté un tableau récapitulant la situation sur l’ensemble du territoire national. Ainsi, la situation se présente comme suit:

 

localités ménages Personnes sinistrées Personnes menacées
Bamako 1 225 32 748 6 500
Kayes 1 329 9 744 21 744
Koulikoro 1 151 15 774 25 873
Sikasso 10 065 7 469 16 160
Ségou 4 465 29 469 36 326
Mopti 322 2 254 8 519
Tombouctou 3 734 26 138 38 343
Gao 1 568 10 976 20 450
Kidal 84 287 2 897
Ménaka 441 2 646 5 300
Taoudénit 300 2 100 2 410

 

À cette direction, les autorités qui ont une mission régalienne d’élaborer des mesures et dispositifs sécuritaires à partir de la Politique nationale en matière de protection civile et de veiller à la mise en œuvre de cette politique en faveur des populations sinistrées.

Ainsi, cette mission s’articule autour d’un certain nombre d’activités et de mesures d’intervention à l’urgence. Il s’agit, prioritairement, d’organiser, de coordonner et de varier les actions d’intervention rapide et de prévention des risques et des secours en cas de catastrophes naturelles ; anticiper à l’élaboration et la mise en œuvre de plan de secours et de protection des citoyens; de veiller régulièrement à assurer la protection des personnes, des biens et de l’environnement en cas d’accidents, de sinistres et de catastrophes en liaison avec les autres services concernés ;  de procéder à la sensibilisation et à l’information du Public ; de participer aux actions en faveur de la paix ; d’œuvrer à l’assistance humanitaire ; de participer à la défense et à la protection civile et de concourir à la formation et à la professionnalisation du personnel chargé de la protection civile.

Mahamadou Yattara  : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Morcellement des parcelles publiques à Ouenzindougou : La population montre les muscles

Face au phénomène de morcellement des espaces publics qui prend de l’ampleur, les populations de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :