samedi 26 mai 2018
Accueil | Société | Grogne sociale : Les commerçants menacent de faire une grève de 48 Heures

Grogne sociale : Les commerçants menacent de faire une grève de 48 Heures

Les commerçants du Mali ont déposé un préavis dans lequel ils prévoient d’observer une  grève de deux jours à partir du 3 mai prochain. La principale raison de cette décision est liée aux frais de dédouanements des marchandises et à la facilitation de l’octroi du visa chinois. Selon leurs Responsables si une solution est apportée aux doléances d’ici là, ils sursoiront à la grève. 

La grogne sociale qui était au point mort à un moment donné est sur le point de redémarrer. Les commerçants du Mali veulent faire une grève de deux jours dès le 3 mai prochain. Selon les commerçants, ce mouvement sera déclenché sur toute l’étendue du territoire national du Mali.

Le préavis de grève a été déposé la semaine dernière au Ministère de tutelle. Les revendications s’articulent autour de sept points qui sont la question de légalisation et facilitation de l’octroi du visa chinois ; du système de commerce ; de la baisse des frais de dédouanements des marchandises ; de la rénovation du Marché Rose avec, au préalable, l’établissement d’un cahier des charges qui va permettre l’identification des commerçants qui y étaient. Dans le document, les commerçants demandent aussi à ce que  les bâtiments administratifs dans le centre-ville de Bamako soient accessibles aux commerçants détaillants déguerpis et ceux du Marché Rose ; la révision des textes sur l’élection de la chambre de commerce et d’industrie du Mali et, enfin, ils veulent qu’une solution soit trouvée par rapport à la concurrence avec les Chinois qu’ils jugent, de déloyale.

Moussa Sacko, un des commerçants grévistes, précise que ces doléances ont été exprimées dans le but de trouver un issu favorable aux problèmes. Mais, a-t-il précisé, si, d’ici au 3 mai, rien n’est fait,  ils passeront à l’acte.

Adama A. Haïdara 

Rédaction

Voir aussi

Trafic de stupéfiants et complicité : Mandala Traoré écope de 18 mois de prison, Konimba Bouaré 10 ans par contumace,les autres acquittés

La première édition de la Cour d’Assises 2018, dans son audience d’hier mercredi 23 mai, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *