jeudi 23 novembre 2017
Accueil | Politique | Gouvernement AIM : Une équipe truffée de Ministres déloyaux

Gouvernement AIM : Une équipe truffée de Ministres déloyaux

Le Gouvernement du Premier Ministre Abdoulaye Idrissa Maïga n’est pas exempt de déloyauté. La preuve en est qu’il dispose en son sein des hommes provocant la décomposition du régime et qui à cet effet, rament à contre courant de leur navire mangeoire. C’est le cas notamment du Ministre de la justice Me Mamadou Ismaël Konaté (ou son collègue de l’Habitat, dont il est le l’Urbanisme et des Affaires foncières, Me Mohamed Ali Bathily qu’il est  remplaçant) dans ce qu’on peut appeler par dérapages verbales à même de porter préjudice à la primature et, par ricochet, à Koulouba. En déclarant qu’il n’est pas question de surseoir à l’application de la loi sur l’enrichissement illicite, ce, à un moment où le Gouvernement venait de courber l’échine sous la pression du puissant SYNTADE, le Ministre Garde des Sceaux s’offre involontairement en sacrifice sur l’autel d’un plausible remaniement ministériel à venir.

S’il y a des Ministres décidés à faciliter la tâche au patron nanti du pouvoir de façonner son équipe à sa guise, c’est bien les actuels détenteurs des portefeuilles de l’Habitat, de l’Urbanisme et des Affaires Foncières, et de la Justice. Le Président IBK n’a plus besoin de remuer ciel et terre avant de trouver ses mauvais compagnons à écarter. Le moment venu, c’est dame chance qui sourirait aux Maîtres Bathily et Konaté au cas où l’on ne devrait pas prendre en considération la loyauté parmi les critères du tamis. Car, en matière de loyauté, ces deux Ministres se retrouvent aujourd’hui dans le tréfonds de la médiocrité de par leurs sorties à couper le souffle.

Point besoin de rappeler les frasques du Ministre Mohamed Ali Bathily, lui qui a tellement défrayé la chronique pour s’être révélé un véritable opposant au Gouvernement dont il fait partie. Nul n’a encore perdu d’ouïe son apologie faite il y a quelques semaines à Koutiala, aux ‘’vérités-injures’’ de son fameux fils Youssouf Mohamed Bathily dit Ras Bath. S’il a eu le mérite de titiller son mentor IBK dans son amour propre, son collègue de la Justice a jugé bon de ne pas le laisser seul à cet abattoir sur lequel il venait de s’égarer. Et, pour lui tenir compagnie, Me Mamadou Ismaël Konaté a lui aussi choisi la voie du verbe pour faire sensation. Depuis Vienne, la capitale autrichienne où il se trouvait dans le cadre de la Conférence des Etats de la Convention des Nations-Unies contre la corruption, il a déclaré qu’il n’est pas question de surseoir à l’application de la Loi sur l’enrichissement illicite. Une posture qui tranche avec la position du Gouvernement et du Président de la République. Ce dernier, d’après nos informations, l’a sommé de revenir sur sa décision ou de rester à Paris; une escale qui pourrait lui servir de chute définitive au terme d’une éjection par procuration, donc.

Pour qui sait que le Gouvernement était, cahin-caha, parvenu à arracher un accord avec le Syndicat national des travailleurs de l’administration d’État (SYNTADE), le Ministre Garde des Sceaux venait de remuer du couteau dans une plaie béante. Pour preuve,  après ses déclarations, le SYNTADE s’était vu trahi par le Gouvernement. Et au Président IBK de tempérer à nouveau les velléités belliqueuses du premier responsable du SYNTADE, par ailleurs Secrétaire Général de l’UNTN. Ainsi, va le Gouvernement AIM avec son lot de cacophonies qu’orchestrent ces deux Ministres éjectables.

Katito WADADA : LE COMBAT

 

Rédaction

Voir aussi

BATAILLE POUR LA MAIRIE DU DISTRICT : Pourquoi le RPM ne doit pas espérer…

Les chances du parti RPM à conquérir la mairie du district de Bamako sont largement …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *