samedi 15 décembre 2018
Accueil | International | G5 Sahel : Le 1ersommet extraordinaire sur le développement dans la zone

G5 Sahel : Le 1ersommet extraordinaire sur le développement dans la zone

Nouakchott, la capitale mauritanienne, a accueilli, hier jeudi, le premier sommet extraordinaire du G5 Sahel avec ses partenaires et Bailleurs de fonds. La rencontre vise à  mobiliser des fonds pour le financement du volet de développement du G5 Sahel et, principalement, dans les zones les plus touchées par l’insécurité. 

Ce premier sommet a enregistré la présence effective de tous les Chefs d’État du G5 Sahel sauf celui du Mali Ibrahim Boubacar Kéïta qui n’a pu effectuer le développement.

Les échanges au cours de ce sommet ont porté sur une quarantaine de projets communautaires, dont l’opérationnalisation de la première phase qui va de 2019 à 2021.

Sur un coût global de deux milliards d’euros pour le financement de ces projets, seul les 13% sont acquis.

Ainsi, il s’agira pour les Responsables du G5 de s’armer de bon argument à l’issue de ce sommet pour obtenir le reste du financement auprès des Bailleurs et partenaires.

Ces projets sont du programme d’investissements prioritaires du G5 Sahel appelé PIP. Ils interviendront dans les Régions frontalières des cinq pays qui sont le Mali, la Mauritanie, le Burkina Faso, le Niger et le Tchad. Ça va concerner les domaines de l’accès à l’eau potable, de l’énergie et de la construction des routes. Ils seront basés dans les zones les plus touchées par l’insécurité.

Selon certains Responsables du projet, ces réalisations permettront d’accroître le niveau de vie des populations locales et renforcer le développement dans les zones concernées.

Le G5 Sahel, depuis sa création en 2014, fait face à des difficultés financières. L’argent qui doit permettre de le rendre effectif sur le terrain tarde à se rassembler. Et, en plus de ce déficit, les pays du G5 Sahel sont aussi confrontés à d’énormes défis sécuritaires.

Il faut rappeler que c’est en Mauritanie où se tient le présent sommet que se trouve le nouveau Chef du poste de commandement du G5 Sahel. Il a été délogé de Sévaré, au Mali après une attaque terroriste qui a fait trois morts et des blessés.

Adama A. Haïdara : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Sécurité et développement : La Belgique accorde un financement de 1,3 milliard FCFA au Mali

C’était le 28 novembre dernier. L’Ambassadeur du Royaume de Belgique au Mali, SEM Adrien THEATRE, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :