mercredi 16 janvier 2019
Accueil | International | Force conjointe du G5 Sahel : Un Mauritanien à la tête du Commandement

Force conjointe du G5 Sahel : Un Mauritanien à la tête du Commandement

Le Général Hanena Ould Sidi, Chef d’État-major adjoint de l’Armée mauritanienne, doit bientôt prendre le Commandement de la Force conjointe du G5 Sahel. Il va remplacer le Malien, le Général Didier Dacko. Cette décision de son remplacement a été prise lors de la dernière rencontre des Chefs d’État membre du G5 en Mauritanie à laquelle a pris part le Président français Emanuel Macron. 

Ainsi, la Mauritanie qui dispose déjà de deux postes de Direction au Poste de Commandement (PC) de Sévaré, entraînements et opérations (J3) ; actions civilo-militaires, va s’arrondir à 3. Le Général Hanena Ould Sidi sera secondé par un Officier tchadien, le Général de Division Oumar Bikimo Jean.

Le remplacement du Général malien Didier Dacko, en poste du Commandement du G5  depuis un an, est jugé d’être un coup dur pour le Mali, selon le Ministre nigérien de la Défense, Kalla Moutari, rapporté par le journal « Deutsche Welle ». Selon la même source, le désormais ex-Commandant de la Force conjointe du G5 Sahel, Didier Dacko, « paie les pots cassés de plusieurs épisodes récents qui ont, donc, favorisé son limogeage à la tête de l’organisation sécuritaire régionale, à quelques jours seulement de l’élection présidentielle au Mali ».

Les raisons évoquées sont, entre autres, la tuerie de civils par des éléments liés à l’armée malienne à Boulkessy ; l’attaque du Quartier Général de Sévaré par un  groupe terroriste et celle perpétrée il y a quelques jours contre une patrouille conjointe menée par Barkhane et les FAMAS à Gao. L’attaque avait fait plusieurs morts. Ce qui serait d’ailleurs la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.  Cette décision de limogeage du  Général Didier Dacko intervient à quelques semaines seulement de l’élection présidentielle au Mali  prévu pour  le 29 juillet prochain.  Elle est tombée aussi à un moment où l’Élysée entend  redéployer  la force Barkhane.

Adama A. Haïdara : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Face au phénomène d’insécurité : Le dernier Rapport de l’ONU dénote une détérioration inquiétante de la situation

Le dernier Rapport trimestriel 2018 du Secrétaire Général de l’ONU sur la situation sécuritaire au …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :