vendredi 22 mars 2019
Accueil | Education | FEDERATION RPM SIKASSO : Koutiala retenu pour la rentrée politique du 26 janvier 2019

FEDERATION RPM SIKASSO : Koutiala retenu pour la rentrée politique du 26 janvier 2019

C’est dans la salle de conférence de la Maison des collectivités que s’est tenue la réunion préparatoire de la rentrée politique 2019 du parti RPM de la région de Sikasso. C’était le samedi 29 décembre 2018 à 14 h en présence des ressortissants des 7 cercles de Sikasso sous la présidence du secrétaire général, Dr. Nango Dembélé, ministre de l’Agriculture. Était également présent, Bakary Togola président de l’APCAM, l’honorable Zoumana Ntji, Seydou Diakité, secrétaire administratif de la Fédération RPM de Sikasso, Sidiki N’fa Konaté, ancien DG de l’ORTM, candidat aux législatives de 2019 au nom du cercle de Kolondiéba…

Ladite rencontre avait 4 points à l’ordre du jour. À savoir :
1. Rendre un hommage au regretté Salif Traoré secrétaire général de la section de Koutiala arraché à leur affection depuis un moment.
2. Les mots de remerciement du secrétaire général du parti de la région de Sikasso pour la réélection du président IBK à la tête de la magistrature suprême.
3. Organisation de la rentrée politique 2019.
4. Divers.
Juste après la minute de silence observée en la mémoire du camarade Salif Traoré, le secrétaire général en la personne du Dr. Nango Dembélé a très chaleureusement remercié les camarades pour leurs tâches déterminées pour ce nouveau mandat du président de la République pour 5 ans.
Après les propositions des uns et des autres, la ville de Koutiala a été retenu pour la rentrée politique qui se fera le 26 janvier 2019 pour plusieurs raisons, notamment pour l’hommage en la mémoire du camarade du parti décédé et vu que c’est la troisième ville la plus peuplée du Mali.
Dr. Nango Dembélé en sa sortie de salle s’est dit très satisfait de cette réunion préparatoire car en 2019, il y aura des élections législatives et régionales à préparer. « J’appelle l’ensemble des militants du parti à une union parfaite, de l’entente et de la cohésion sociale nécessaire car rien ne vaut l’union et la paix. Que les camarades cessent de se cacher derrière les conflits de places et autres car les candidats qui ratent les législatives, peuvent être candidats lors des régionales, aux barrots ou autre. Sikasso est la région la plus peuplée du Mali alors si Dieu nous le permettra on fera encore rehausser le parti », a-t-il mentionné.
Propos recueilli par Ben Abdoulaye LE CONFIDENT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Adama Fomba, porte-parole des syndicats de l’éducation signataires du 15 Octobre 2016: « Nos doléances ne concernent que l’école et le personnel enseignant»

Suite à l’échec des négociations avec le gouvernement, les syndicats de l’éducation signataires du 15 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :