vendredi 21 septembre 2018
Accueil | Société | « Être religieux n’est pas un métier », dixit Ibrahim Togola

« Être religieux n’est pas un métier », dixit Ibrahim Togola

La refondation du Mali passera indubitablement par la séparation de la religion et de l’Etat.

Jamais dans ce pays, l’Etat n’a été aussi pris en otage par ces « religieux » il n’est pas question de comparer le Mali à un autre pays, mais après les élections il faut remettre ces prophètes auto proclamés à leur place.
Supprimer chez nous, sinon réduire strictement l’influence de ces pays du Golfe (Qatar, Arabie saoudite, Iran…) qui se livrent à une guerre sans merci à distance via des prêcheurs locaux.

A ces jeunes qui refusent d’apprendre, de travailler et n’ont comme métier que la religion c’est votre choix mais que ça reste dans la sphère privée.
Pour finir, il faut tout simplement supprimer ce ministère dit de « Cultes » et que l’Administration territoriale s’occupe de ces questions.
A ces chefs, guides, charlatans, dealers, bandits et même pédophiles qui se couvrent par le nom de la religion, vous êtes les plus grands ennemis de ce pays.

Ibrahim Togola LE CONFIDENT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

An 58 du Mali indépendant : Quels gâchis avec l’Azawad dont le drapeau flotte à Kidal

Le Mali traverse une période scandaleuse au niveau de deux aspects aussi regrettables qu’humiliants pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *