vendredi 21 septembre 2018
Accueil | Politique | Election du Président de la République : L’ultime combat ou presque de Daba Diawara

Election du Président de la République : L’ultime combat ou presque de Daba Diawara

Figurant parmi les 24 candidats à la présidentielle à venir, Daba Diawara entend solliciter les suffrages des Maliens et Maliennes pour être le nouveau Président de la République. Il a les notions politiques et administratives pour mener à bon port ce pays, certes ; mais, il reste à savoir si, à la date d’aujourd’hui, il est parmi les favoris.

Daba Diawara est un Homme politique malien, né le 15 août 1951 à Bamako de Gabou Diawara, un compagnon politique du premier Président Modibo Kéïta et ancien Ministre. Donc Daba a pris goût depuis le bas âge  de servir à fond son pays. Il a suivi des études supérieures en Droit Public à Dakar (Sénégal) et à Paris où il obtient un Doctorat d’État en Droit Public en 1987 à l’Université de Paris I-Panthéon-Sorbonne. Il est aussi titulaire d’un Diplôme de Droit Constitutionnel. Après ses études, il est Administrateur civil dans la Fonction publique malienne. D’octobre 1988 à janvier 1991, il occupe les fonctions de Secrétaire Général du Gouvernement. Après la chute du régime de Moussa Traoré, il est nommé, le 5 avril 1991, Ministre de la Fonction Publique et du Travail dans le Gouvernement de Transition Démocratique.

En juin 1992, il redevient Secrétaire Général du Gouvernement. Daba Diawara est Expert au Centre d’Analyse et de formulation de politiques de développement (CAFPD).

Au plan politique, il a milité au sein de l’Union soudanaise-Rassemblement démocratique africain (US-RDA). En 1996, il est élu Secrétaire Politique du Bureau Politique National de ce parti. En 1998, l’US-RDA se déchire entre deux fractions. En septembre 2001, il fonde le Parti de l’Indépendance, de la Démocratie et de la Solidarité (PIDS). Investi par ce nouveau parti à l’élection présidentielle de 2002, il obtient 1,1% des voix au premier tour. Lors de son discours à la Nation du 22 septembre 2007, le Président Amadou Toumani Touré annonce la nomination imminente d’une personnalité chargée de mener la réflexion sur l’état de la démocratie au Mali. Daba Diawara est cette personnalité. Le 28 février 2008, il reçoit du Président de la République la Lettre de Mission le chargeant à la tête du Comité d’Experts chargé de « La Réflexion sur la consolidation de la Démocratie au Mali », de la délicate tâche de réviser la Constitution en vigueur. Chose qui n’a finalement pas pu aboutir. Le 6 avril 2011, il est nommé Ministre de la Réforme de l’État dans le Gouvernement de Mme Cissé Mariam Kaïdama Sidibé. À la dislocation du Régime d’ATT, Daba Diawara va disparaitre des écrans des médias jusqu’en cette année 2018 où l’Homme affiche encore ses ambitions de diriger son pays en sollicitant les suffrages des Maliens lors du scrutin présidentiel du 29 juillet prochain. Il est à rappeler que depuis un certain temps, il milite dans l’opposition.

Mohamed BELLEM :LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

CHEICK TIDIANI SANGHO DEMISSIONNE DU z : Le « Soleil levant » se couche à Bakaribougou

Le retrait de ce militant dévoué à la cause du parti de Me Mountaga Tall …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *