mardi 24 avril 2018
Accueil | Société | Education nationale : La patate chaude entre les mains de Poulo

Education nationale : La patate chaude entre les mains de Poulo

Les syndicats de l’Education signataires du 15 octobre 2016 ont eu une rencontre de prise de contact avec le nouveau Ministre de l’Education, Housseini Amion Guindo, le samedi 5 janvier 2018, dans les locaux de son Département.

Au sortir de la présente réunion, le Ministre pour résoudre cette crise dans le secteur a fait les propositions suivantes : le vote du projet de loi, pris en Conseil des Ministres, le 9 novembre 2017, portant Statut du personnel enseignant de l’Enseignement secondaire, de l’Enseignement fondamental et de l’Education préscolaire et spéciale par l’Assemblée Nationale, le dimanche 14 janvier 2018, sa promulgation au plus tard, le 19 janvier 2018, et l’application de la grille annexée au document se fera sentir sur les salaires au plus tard à la fin du mois de février 2018 avec effets rétroactifs à compter de janvier 2017.

Le projet de loi portant Statut du personnel enseignant de l’Enseignement secondaire, de l’Enseignement fondamental et de l’Education préscolaire et spéciale, a été pris en Conseil des Ministres, le 9 novembre 2017.

Quant aux Représentants des syndicalistes, ils ont apprécié l’engagement du Ministre. Mais, cependant, ils restent prudents eu égard aux engagements non tenus par le précédent Gouvernement. Par contre, les syndicats ont pris acte des propositions faites.

Pour rappel, le Collectif avait adressé une lettre à Madame Racky Talla, Ministre du Travail, de la Fonction Publique, Chargé des Relations avec les Institutions, le lundi 11 décembre 2017, dans laquelle lettre, les Syndicalistes se disent disposés à aller au dialogue et se réservent, toutefois, le droit d’observer une grève de 9 jours allant du lundi 18 au vendredi 22 décembre 2017, et si rien n’est fait, ils sont prêts à récidiver après les congés de noël. Pour commencer, cette fois ci, à partir du mardi 2 janvier jusqu’au vendredi 5 janvier 2018 inclusivement.

Le Collectif rappelle que la rétention des notes est avec effet immédiat.

Depuis octobre 2016, les syndicats de l’Education signataires du 15 octobre 2016, regroupant sept syndicats, luttent jusqu’au bout pour l’amélioration des conditions de vie et de travail des enseignants. D’où leur démonstration de force, le 14 novembre dernier, au pavillon des Sports. Ce, à travers un meeting à l’issue duquel les Responsables ont invité leurs militants à ne pas baisser les bras et d’aller jusqu’au bout.

Mahamadou Yattara : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Risque d’affrontements sanglants entre deux villages dans le Cercle de Kita : L’irresponsabilité du service local des eaux et forêts au centre des accusations

 Les villages de N’Ganou et Djéguila, à Fouladougou, Commune rurale de Sébékoro, Cercle de Kita, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *