lundi 10 décembre 2018
Accueil | Société | Douanes maliennes : Yacouba Katilé désavoué par une partie de la corporation

Douanes maliennes : Yacouba Katilé désavoué par une partie de la corporation

Un deuxième syndicat a vu le jour au sein des Douanes maliennes. Cette section est  dénommée Syndicat National des Travailleurs des Douanes (SNTD), et est dirigée par Issiaka Moussa Kaboré. 

Ce tout nouveau syndicat des Douanes maliennes est membre de la CSTM. Il est dirigé par un dissident de l’autre section syndicale  des Douanes affiliée à l’UNTM de Yacouba Katilé. Cette première section est contestée par une partie de sa corporation. D’où la naissance de cette deuxième section syndicale dans la tanière des soldats de l’économie nationale. Le premier congrès ordinaire s’est tenu au siège de la CSTM, au Quartier du Fleuve, le samedi 8 septembre 2018.  Ce qui a obligé une frange importante des Agents d’aller vers la création de ce syndicat d’une part et, de l’autre, par la « gestion criminelle » des ressources humaines. Ce syndicat était en gestation depuis 2013 ; mais, selon les initiateurs, la campagne d’intoxication menée par l’autre section syndicale auprès de la Direction Générale pour étouffer cette initiative n’a pas permis aux initiateurs de mener des activités conformément à la liberté d’association.  Le cahier des doléances comprend quinze (15) points. Ce sont, entre autres, l’instauration d’un Statut automne de l’Administration des Douanes ; l’amélioration du plan de carrière des travailleurs des Douanes; le renforcement des capacités des Agents de l’Administration des Douaniers pour un développement du capital humain, la relecture des différents actes portant primes et indemnités octroyées aux travailleurs de l’Administration des Douanes maliennes en vue de leur rehaussement ; assurer davantage la protection des Agents des Douanes dans l’exercice de leur fonction (dotation des Agents en armes individuelles) ; le relèvement de la prime de fonction à 150.000 FCFA ;  éviter des mutations des agents pendant l’année scolaire ; impliquer le syndicat dans la gestion de l’ Administration des Douanes ; la création d’une école nationale des Douanes, la dotation des postes de gardes (BMI) et postes de surveillance, postes avancés avec des moyens adéquats (électricité, eau, téléphone, etc.), ….

Mohamadou Yattara : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Morcellement des parcelles publiques à Ouenzindougou : La population montre les muscles

Face au phénomène de morcellement des espaces publics qui prend de l’ampleur, les populations de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :