mardi 17 juillet 2018
Accueil | Nos régions | Desserte Aérienne Nationale : ATR tâte le ciel malien

Desserte Aérienne Nationale : ATR tâte le ciel malien

Bientôt une nouvelle arrivée dans le ciel malien. Il s’agit de la compagnie aérienne ATR, qui a effectué son premier vol inaugural au Mali le lundi 11 décembre. La spécificité de cette compagnie relève du fait qu’elle entend desservir en plus des vols internationaux les localités de l’intérieur du pays. La démonstration du lundi a été faite par son dernier modèle ATR 72-600. Elle s’est déroulée en aller-retour de l’aéroport international du président Modibo Keïta de Senou à celui de Sikasso sans atterrissage. Dans ce vol il y’avait le ministre des Transports, Baber Gano, le secrétaire général adjoint de la présidence Moustapha Ben Barka et Sophie Ipend, Directrice Exécutive, Relations Extérieures et Communications d’AIR Sénégal SA et de nomreuses personnalités.
Cette première démonstration au Mali était pour l’ATR (Avion de Transport Régional) de faire la campagne de promotion de leur tout dernier modèle d’avion ATR 72-600. Le choix de la présentation de cet avion aux autorités maliennes n’était pas fortuit. Car il permettra au Mali, dans un futur proche, de disposer de sa propre compagnie aérienne pour le désenclavement intérieur et extérieur de notre pays avec de tels modèles d’avions.
L’ATR 72-600, selon Christian Scherer, Directeur exécutif, grâce à son efficacité énergétique et à ses faibles coût de maintenance et d’opération, répond parfaitement aux besoins des compagnies aériennes opérant des vols court-courrier en Afrique. « C’est un avion fiable, confortable, embarquant les dernières technologies d’aide à la navigation, reconnues comme étant l’outil le plus adapté pour ouvrir de nouveaux marchés. Pour preuve, les ATR créent une centaine de nouvelles routes tous les ans à travers le monde », a-t-il ajouté.
Par ailleurs ,M.Scherer dira que l’ATR est le seul constructeur à proposer un avion capable de couvrir à la fois les segments des 50 et 70 places permettant ainsi d’adapter la capacité des appareils à la demande du marché. « Aujourd’hui une centaine d’ATR sont à la disposition de 30 compagnies aériennes dans 18 pays africains » a-t-il fait savoir.
C’est donc avec un grand enthousiasme que le ministre des Transports Baber Gano fut le premier à monter à bord et à visiter le nouveau ATR 72-600.
A noter que le Mali n’a d’abord conclu aucun contrat avec l’ATR et c’est l’avion de la compagnie AIR Sénégal qui a effectué ce tout premier vol de démonstration au Mali.
De Bamako à Sikasso en 1h20 minutes de vol sans atterrissage, le turbopropulseur d’ATR de la série-600 d’Air Sénégal volait à 2000 mètres d’altitude et à 250km/heures avec un équipage professionnel et dynamique.
Cet exercice de démonstration du 11 au 14 décembre 2017 a concerné quatre pays de l’Afrique de l’ouest : le Sénégal, le Mali, le Ghana et le Burkina Faso.
Par Safiatou Coulibaly LE SURSAUT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

ATTAQUE CONTRE LE QG DU G5 SAHEL : « Le Mali n’est pas un pays en guerre ». Vraiment ?!

Le réveil sur la vérité sécuritaire du Mali est brutal. Alors que la tendance actuelle …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *