samedi 25 novembre 2017
Accueil | Société | DEMISSION DE RAS BATH DE LA PLATEFORME AN TE A BANA : Le lion va-t-il devenir le lapin ?

DEMISSION DE RAS BATH DE LA PLATEFORME AN TE A BANA : Le lion va-t-il devenir le lapin ?

La nouvelle de la démission de Ras Bath a été donnée par notre confrère du journal Le Pays. Comme une trainée de poudre, l’information a fait le tour de la capitale et même du monde, du fait de sa soudaineté. Une nouvelle qui survient à seulement cinq jours du triomphe de la plateforme du Non dont il était l’une des figures marquantes. Pour rappel, la plateforme An Tè A Bana a obtenu du Président de la République, le sursis du projet de révision le 18, et le mercredi 23 Août 2017, Ras Bath et le CDR rendent leur démission. Les raisons, mêmes valables, peuvent-elles expliquer cette démission précipitée ? Quelles seront les conséquences du départ de Ras Bath du mouvement qui lui a donné une stature de leader ?
La plateforme An Tè A Bana, pour n’avoir pas maintenu lors de sa dernière Assemblée générale tenue à la Pyramide du Souvenir, le slogan « Alternance 2018 », a donné prétexte à Ras Bath de quitter le Mouvement. Certes, la finalité de tout combat politique est la conquête et l’exercice du pouvoir, afin d’opérer les changements pour lesquels on s’est battu, mais rien ne peut expliquer ce départ précipité, alors que son aura lui permettait de faire triompher sa vision. Puisqu’il n’a pas débarqué d’abord dans un camp, il a le bénéfice du doute. Mais d’ores et déjà, il donne à réfléchir à ses milliers de fans. Il a plus que jamais un devoir d’explication et de persuasion. Avant cela, voici trois probables conséquences de sa démission :
Première conséquence : la perte de crédibilité
Il sera comme la plupart des jeunes leaders maliens qui ont troqué leur manteau de combattant contre l’argent ou des postes au sein de l’administration. Il est aujourd’hui le jeune le plus convoité de toute sa génération, des propositions fuseront de toutes parts. S’il accepte l’une d’elles, il aura perdu sa popularité et son leadership.
Deuxième conséquence : La déconsidération de la jeunesse malienne
Ras Bath est l’un des derniers remparts de la nouvelle génération, qui ont jusque-là défendu certaines valeurs morales, et résisté à la tentation quand les premiers jeunes leaders ont, dans leur écrasante majorité, vendu leur âme au diable pour des strapontins. S’il trébuche face à l’argent ou autre promesse venant de ceux qu’il a toujours critiqués, c’en serait fini pour lui. L’espoir d’une relève assurée par la jeunesse va s’effondrer.
Troisième conséquence : la difficile réalisation de l’alternance en 2018
Qu’on le veuille ou pas, Ras Bath jouit d’une popularité et son soutien à un candidat ou un groupe de candidats vaut son pesant d’or. Donc, son départ de la plateforme laissera un vide difficile à combler. En quittant la plateforme, il dispersera les forces et son souhait de voir réaliser l’alternance en 2018 aura du plomb dans l’aile. Si son vœu ne se réalise pas, tous ses efforts auraient été vains.
Youssouf Sissoko
youssouf@journalinfosept.com

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Enlèvement du Juge de Niono : Les Régions de Ségou, Koulikoro et Kayes dans la psychose

Depuis l’enlèvement du Président du Tribunal de Niono, Soungalo Koné, le vendredi dernier, aux environs …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *