mardi 17 juillet 2018
Accueil | International | Déclaration de la haute représentante, Mme Federica Mogherini, au nom de l’Union européenne, à l’occasion de la Journée des droits de l’homme du 10 décembre 2017

Déclaration de la haute représentante, Mme Federica Mogherini, au nom de l’Union européenne, à l’occasion de la Journée des droits de l’homme du 10 décembre 2017

En 1948, après la Seconde Guerre mondiale dévastatrice, qui a entraîné de douloureuses divisions en Europe et l’occupation de nombreux pays européens, la communauté internationale s’est attachée à définir, promouvoir et protéger les droits de l’homme. La Déclaration universelle des droits de l’homme que nous célébrons le 10 décembre a consacré ces principes communs et a eu une profonde influence sur la marche en avant du monde. Néanmoins, près de soixante-dix ans plus tard, ces engagements sont loin d’être pleinement respectés partout dans le monde et nous sommes conscients que tous les États doivent redoubler d’efforts à cet égard.
La Déclaration universelle des droits de l’homme a été adoptée d’un commun accord par l’Assemblée générale des Nations unies le 10 décembre 1948 et, cette année, la Journée des droits de l’homme marque le lancement d’une campagne d’un an pour en célébrer le 70e anniversaire en 2018. Alors que nous nous apprêtons à commémorer cet anniversaire, non seulement les droits et les libertés sont toujours mis à mal, mais l’espace dévolu à la société civile continue de se réduire dans de nombreux pays du monde.
Dès le tout début de l’Union européenne, nous avons fait de la protection des droits de l’homme le fondement non seulement de nos politiques intérieures et extérieures communes, mais aussi de notre Union. Nous considérons tous les droits de l’homme comme universels, indivisibles et interdépendants, sans établir de distinction entre les droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels. L’UE continuera de réaffirmer sa volonté de protéger et de promouvoir l’universalité des droits de l’homme chaque fois qu’ils sont bafoués ou remis en cause, à l’intérieur comme à l’extérieur de ses frontières.
L’Union européenne demeurera aux côtés de ceux qui défendent les droits de l’homme chaque jour, les défenseurs des droits de l’homme devant faire face à des pressions et à des menaces croissantes dans de nombreux pays à travers le monde. Non seulement nous leur rendons hommage, mais nous soutenons activement leur action et continuerons à le faire. Le plein respect de tous les droits de l’homme est une condition préalable à la mise en place de toute société démocratique et résiliente, au développement durable, à la sécurité et à la paix à long terme.
L’UE restera également le plus fervent partisan du système multilatéral en tant que pilier de la promotion et de la protection des droits de l’homme, allant des Nations unies à la Cour pénale internationale, en passant par des institutions régionales telles que le Conseil de l’Europe. Il est de notre responsabilité commune de garantir l’efficacité de ces institutions et les normes les plus strictes en matière d’intégrité.
Aujourd’hui, l’Union européenne et ses États membres se joignent aux Nations unies et à de nombreuses autres enceintes pour appeler les États et les citoyens à défendre les droits de l’homme à l’occasion de la Journée des droits de l’homme 2017. Les États membres de l’UE, les institutions européennes, le représentant spécial de l’UE pour les droits de l’homme, M. Stavros Lambrinidis, et les délégations de l’UE célèbrent tous la Journée des droits de l’homme. Nous continuerons de défendre les droits de l’homme et tous ceux qui se battent pour les défendre.
Mme Federica Mogherini

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Terrorisme: création d’un suivi des détenus libérés et d’un parquet national

Le Premier ministre français Edouard Philippe a annoncé ce vendredi la création d’une « cellule …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *