lundi 21 janvier 2019
Accueil | Société | Crise syndicale à la CMSS : La Directrice Générale de la Caisse défie le SYNTADE-UNTM

Crise syndicale à la CMSS : La Directrice Générale de la Caisse défie le SYNTADE-UNTM

Mme Doucouré Dougoubarka Sylla, Directrice Générale de la Caisse malienne de sécurité sociale (CMSS), a chassé de la salle de conférences  le Secrétaire Général du Comité syndical de ladite structure lors d’une rencontre malgré que sa présence soit légale et obligatoire. Comme pour braver le SYNTADE-UNTM qui lui avait rappelé l’obligation de respecter les conventions internationales de l’organisation internationale du Travail dans son service. C’est-à-dire, le droit syndical.

La crise syndicale au niveau de la CMSS risque de provoquer la colère au SYNTADE et à l’UNTM par ricochet.  En dépit de la correspondance du 13econgrès du SYNTADE  à lui adresser attestant la validation du nouveau Bureau du Comité syndical de la CMSS, la DG oppose un refus catégorique de reconnaître Thièrno Madani Thiam. Ce dernier   qui a été élu par les travailleurs de la Caisse comme nouveau Secrétaire Général du comité syndical. Ce, en lieu et place de Modibo Yattara, chargé du protocole de la Directrice. Malgré tout, Mme Doucouré Dougoubarka Sylla, ayant le soutien de son Ministre de tutelle, avait tenté d’imposer et de maintenir de force son protocole à la tête de la section syndicale de sa structure. Est-ce  pour garder la mainmise sur le syndicat ou pour un autre agenda caché ?

De toutes les façons, le 13econgrès du SYNTADE-UNTM a levé toute équivoque quant à la légitimité de l’élection de Thièrno Madani Thiam en qualité de Secrétaire Général du comité syndical de la CMSS. Le congrès a rappelé que son élection a eu lieu à la Bourse du Travail sous l’œil vigilant des Superviseurs neutres du SYNTADE et de certains Agents de la sécurité.

À cet effet, il a exigé la reconnaissance corrélative du Bureau syndical présidé par M. Thiam par la Direction Générale et toute l’équipe compétente. Cela, conformément aux obligations de non-interférence que  leur imposent la législation malienne et les conventions internationales. En plus, l’instance du SYNTADE a demandé de l’extinction de toute activité entrant dans les droits et prérogatives de Thièrno Madani Thiam et de son Bureau avec Modibo Yattara, l’ex-Secrétaire Général  de l’ancien Bureau.

Le  SYNTADE a, par ailleurs, engagé au nouveau Secrétaire Général et son Bureau  de ne tolérer aucun acte de violation de la légitimité reconnue à eux.  Au-delà, la Centrale syndicale a instruit  au nouveau Secrétaire Général et son Bureau de mettre définitivement fin aux actes délibérés posés par la Directrice Générale et ses Adjoints contre la liberté syndicale, en usant de tous les moyens légaux.

Les agissements de la DG de la CMSS

Quelques jours après avoir reçu ladite correspondance du   SYNTADE-UNTM, Mme Doucouré Dougoubarka Sylla fait remarquer qu’elle n’obtempéra point. Lors d’une rencontre administrative, elle a chassé de la salle de réunion le nouveau Secrétaire Général du Comité syndical de la CMSS au profit du Représentant de l’ancien Secrétaire Général. Conformément aux instructions du SYNTADE-UNTM, Thièrno Madani Thiam a refusé de sortir. Il s’est assumé et  a tenu à représenter les travailleurs comme cela se doit.

Toutefois, selon nos informations,  on lui aurait confisqué les documents. Et, comme si cela ne suffisait pas, le lendemain, la Directrice Générale a adressé au Secrétaire Général une Lettre de demande d’explications. La situation a irrité la colère de la Centrale syndicale. Selon elle, tout est clair. Le Bureau de Thièrno Madani Thiam est légitime. Et il a  l’obligation de respecter les conventions internationales édictées selon l’esprit des textes statutaires et règlementaires de l’Organisation internationale du travail à la CMSS.

Pour relever le défi lancé à eux par la DG de la CMSS, les Responsables syndicaux menacent de prendre la situation à bras-le-corps. Car, ils estiment qu’il s’agit là d’une extrémité pour la Direction Générale sans aucun doute à la manipulation contre les intérêts et besoins des travailleuses et travailleurs de la CMSS, à laquelle se prêtent l’ancien bureau et son secrétaire général. À suivre.

Oumar Diakité : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Résultats du Concours des fonctionnaires des collectivités de l’éducation : À quand la fin des manigances ?

Le concours d’entrée à la Fonction Publique des Collectivités des Enseignants s’est déroulé depuis le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :