jeudi 19 juillet 2018
Accueil | Education | Créativité dans le secteur des langues nationales : L’alphabet ‘’Keleyaka’’ présenté à un comité d’experts !

Créativité dans le secteur des langues nationales : L’alphabet ‘’Keleyaka’’ présenté à un comité d’experts !

Sur invitation du club des amis des langues nationales, l’auteur du nouvel alphabet‘’ Keleyaka’’, Monzon Bagayoko était face à des chercheurs de l’Académie Malienne des Langues pour exposer son œuvre. L’évènement a enregistré la présence du chef du département d’étude et de recherche des langues, Amadou Konta, et plusieurs autres cadres des langues nationales et stagiaires.

Composé de 24 lettres dont 19 consonnes et 5 voyelles, l’alphabet ‘’Keleyaka ‘’, un nouveau style d’écriture 100% malien a été présenté par son auteur à des chercheurs de l’académie malienne des langues nationales.
Lors de son intervention pour éclairer la lanterne du public, Amadou Konta a précisé à ses collègues que cet exercice s’inscrit dans un cadre d’analyse objective du nouvel alphabet ‘’Keleyaka’’.
« Nous voulons comprendre l’alphabet Keleyeka et savoir si, ce nouveau style d’écriture peut nous permettre de recouvrir la reconnaissance scientifique et culturelle de l’Afrique » a-t-il déclaré.
Diplômé d’un brevet de technicien en comptabilité, M. Bagayogo avec sa conviction ferme que le Mali a toujours été une terre de connaissances, n’a pas hésité après ses études d’expérimenter son talent pour sa passion afin de mettre à la disposition du système éducatif malien un alphabet 100% malien.
C’est en 2013 avec courage, abnégation et détermination, que Monzon Bagayoko a débuté l’écriture, pour dire l’invention de cet alphabet. Il n’a mis que trois années pour présenter au ministère en charge de l’Education en 2016 son œuvre, dénommée ‘’Keleyaka’’. Certes l’ambition est louable, mais le travail était encore à une phase très élémentaire.
Dans son exposé, Monzon Bagayoko, sans hésitation a présenté dans un style empreint de ‘’cours magistral’’ son œuvre avec beaucoup de maitrise.
Selon lui, contrairement à la langue française composée de 26 lettres et celle du bambara composée de 27 lettres, l’alphabet Keleyaka est composé de 24 lettres dont 19 consonnes et 5 voyelles
Interrogé sur sa véritable motivation de créer un nouvel alphabet, il déclara :« J’ai constaté qu’il faut de l’indépendance dans la langue pour amorcer le développement du Mali ».Et d’ajouter : « Cela ne saurait être une réalité que si, le Mali crée sa propre écriture et la fasse introduire dans son système éducatif ».
A noter que cette rencontre avec les chercheurs a été l’occasion pour Monzon de recueillir de nombreux conseils, qu’il mettra sans doute à profit pour améliorer son œuvre.
Par Moïse Keïta LE SURSAUT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Le livre : ‘’LES REBELLIONS AU NORD DU MALI, Des origines à nos jours’’ : Les causes réelles des rébellions répétitives en 452 pages !

Co-écrit par Choguel Kokalla Maïga et Issiaka Ahmadou Singaré, le livre ‘’LES REBELLIONS AU NORD …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *