mardi 11 décembre 2018
Accueil | Société | Contre le Projet de découpage territorial : Les Maliens de Paris dans les rues demain samedi

Contre le Projet de découpage territorial : Les Maliens de Paris dans les rues demain samedi

Relayé sur les réseaux sociaux après avoir fait fuite à partir du Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation ensuite démenti par le Gouvernement en vain, l’avant-projet du découpage administratif du territoire national continue de soulever des les réactions tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays.

Parti à la suite de l’élection présidentielle bourrée d’irrégularités graves et de fraudes massives et qui a compromis son légitimé par les 2/3 des candidats, le second mandat d’IBK démarre sur fond de grèves intempestives exigeant l’amélioration des conditions sociales et de lots de manifestations contre les options politiques. Aujourd’hui, s’il y a une polémique qui inquiète le plus, c’est bien la grève illimitée des Magistrats et ensuite le projet de découpage territorial qui n’arrête pas de susciter des réactions au plan national et au sein de la diaspora.

Après Gao, Goundam, Tombouctou, les activités ont été suspendues hier, jeudi à Niafounké. La société civile, les organisations syndicales ; bref, toutes les forces vives de la localité ont battu le pavé hier, jeudi 25 octobre. C’est pour protester contre le nouveau projet de découpage administratif du territoire national en vue. Un projet qui réorganisera, sur le plan géo-administratif, du Mali en 20 Régions, 93 Cercles et une dizaine de Commune pour le District de Bamako.

Aussi, une grande manifestation dite «mobilisation citoyenne» est en vue à Paris par les Ressortissants maliens en France. C’est pour également dénoncer ledit projet. Cette manifestation qui partira de l’Arrêt Métro Duroc à l’Ambassade du Mali a pour objectif d’exiger la suppression dudit projet ou, du moins, le réviser en prenant en compte les préoccupations de toutes les couches sociales, tous les Habitants des Régions, Cercles, grandes agglomérations, villages, localités, localités, campements voire compositions communautaires sur tous les plans géopolitiques, culturels, historiques, économiques et administratifs.

Seydou Konaté : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Morcellement des parcelles publiques à Ouenzindougou : La population montre les muscles

Face au phénomène de morcellement des espaces publics qui prend de l’ampleur, les populations de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :