samedi 23 mars 2019
Accueil | Non classé | Contestation du projet sur l’Éducation sexuelle : L’Autorité malienne est-elle menacée par l’Imam Mohmoud Dicko?

Contestation du projet sur l’Éducation sexuelle : L’Autorité malienne est-elle menacée par l’Imam Mohmoud Dicko?

Apparemment le recul gouvernemental n’a pas suffi, l’Imam Mohmoud Dicko veut l’abandon pur et simple du projet sur l’éducation sexuelle financé par les Pays-Bas qui fait polémique et divise les islamistes. Aujourd’hui, 27 décembre, une délégation du Cherif de Nioro, Bouyé s’est rendue à la Mosquée de Badalabougou, où office l’Imam pour lui manifester son soutien. Nombreux fidèles et partisans étaient présents.

En plus de la délégation du Cherif de Nioro, les soutiens sont survenus de partout pour remercier Mohmoud Dicko pour son courage et son combat contre ce manuel sur l’éducation sexuelle complète dans les écoles maliennes. La mosquée de Badalabougou était bondée de monde. À l’issue de cette rencontre, les intervenants ont dénoncé, tous, ce projet d’éducation sexuelle. Ils disent ne pas être prêts à l’accepter et se battront jusqu’à l’abandon total du dit projet.

Dans cette Assemblée, il en ressort qu’un grand meeting sera organisé le 13 ou le 23 janvier 2019 ainsi que d’autres actions d’envergures jusqu’à l’abandon de ce projet. Un projet dont l’exécution a commencé moins de trois mois et dissimulé au peuple malien.

En effet, selon l’Iman de Badalabougou ce projet veut inculquer des valeurs à nos enfants qui ne sont pas les nôtres, particulièrement sur l’homosexualité.

Par ailleurs, la semaine dernière, l’Iman avait programmé un meeting d’information qui a été interdit par la majorité des membres du Haut Conseil Islamique du Mali. Contre cet avis, des milliers de personnes se sont spontanément rassemblés au Palais de la Culture pour exprimer leur indignation par rapport au projet contesté sur l’éducation sexuelle à l’école, dimanche 23 décembre 2018.

« Comment peut-on initier un tel projet sans consulter les Maliens », se fustige l’un des manifestants. Un autre dira « ce projet ne passera pas tant qu’on est vivant. Ils n’ont qu’à retourner l’argent qu’ils ont pris ».

En tout cas, les jours à venir, le duel entre le gouvernement et l’Iman Dicko sera sans merci.

S.B

 

 

 

 

 

 

 

COULIBALY

Voir aussi

Rapatriement des Maliens de la Libye : 126 de nos compatriotes arrivés au bercail

L’aéronef de Tripoli qui a atterri à l’Aéroport international Président Modibo Kéïta de Bamako-Sénou, le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :