lundi 17 décembre 2018
Accueil | Politique | Commission Electorale Nationale Indépendante : Le Président et le questeur «chassés»

Commission Electorale Nationale Indépendante : Le Président et le questeur «chassés»

La dernière élection présidentielle qui a vu la réélection du Président Ibrahim Boubacar Kéïta commence à faire ses premières victimes. Organe impliqué dans la gestion du processus électoral, la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) vient de se séparer de son Président, Amadou Bah, et de son 1erQuesteur, Beffon Cissé. 

Depuis quelques semaines, manifestement, une brouille entre le Ministère de l’Économie et des Finances et la Commination Electorale Nationale Indépendante (CENI) relative à la gestion des fonds mise à la disposition de celle-ci lors de la présidentielle, était annoncée. Des journaux de la place avaient relayé des informations selon lesquelles les fonds auraient été mal gérés par le Président et son Premier Questeur. Au même moment, on apprenait aussi que le Président de la CENI se disait prêt à dévoiler des secrets compromettants la fiabilité du scrutin. Dans cette bataille par presse interposée des personnes qui en savent des choses, le citoyen lambda retenait son souffle en attendant la déflagration.

En lieu et place des déballages sur la place publique, l’on a assisté hier, lundi 22 octobre, en fin de soirée, au «Retrait des Responsabilités »  à Amadou Bah et au 1erQuesteur de la CENI.

Le communiqué signé des mains de Me Mahamane Mariko, 2eVice-président de la CENI dit en substance, que ces retraits de Responsabilités sont dus à des griefs contre les deux personnalités de la CENI dans la gestion administrative et financière. Cette décision a été prise, selon le Communiqué, suite au Rapport de la Commission Ad Hoc mise en place par la plénière du 3 octobre dernier qui avait pour mission de voir de très près «les manquements, errements ainsi que les indisciplines budgétaires » qui ont été constatés dans l’exécution du Budget 2018 ; c’est-à-dire les fonds de l’année électorale.

Avec Beffon Cissé, Secrétaire en charge des questions électorales de l’URD, un Homme au caractère trempé et un Amadou Bah à qui on prêtait des envies de faire les gorges profondes, il faut s’attendre à des révélations dans les jours à venir.

Ce «retrait des responsabilités» intervient à 48 heures de la présentation du Rapport final de la Commission de l’Union Européenne sur la dernière présidentielle. Affaire à suivre !

Mohamed Sangoulé DAGNOKO : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Marche de l’opposition : Encore réprimée

La marche de l’opposition pour dénoncer les crises qui secouent le pays notamment au Nord …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :