mardi 18 décembre 2018
Accueil | Sports | Comité de normalisation du football malien (CONOR) : Une femme à la tête

Comité de normalisation du football malien (CONOR) : Une femme à la tête

Ça y est, le Comité de normalisation du football malien a été installé par la FIFA. C’est désormais une Dame, Daou Fatoumata Guindo, et quatre autres Hommes qui auront la mission de préparer et d’organiser les élections de la fédération malienne de football, le 10 avril prochain.

A la surprise générale, c’est une dame, Mme Daou Fatoumata Guindo, méconnue du grand public sportif malien, qui prend les rênes du Comité de normalisation du Sport roi malien. Ç’a été décidée par la FIFA, le 20 novembre 2017. Elle est secondée par l’ex Ministre des Sports, Mamadou Gaoussou Diarra, un ancien Président de club et deux autres cadres du football malien. C’est cette équipe restreinte de cinq personnes qui doit organiser en trois mois des nouvelles élections. Une équipe qui dit compter sur l’accompagnement de tout un chacun pour la réussite de sa mission.

« Je suis reconnaissante vis-à-vis de la FIFA pour la confiance portée à ma modeste personne afin de pouvoir relever ce défi avec l’équipe que je conduis. Mes félicitations aux membres de l’équipe et j’espère pouvoir compter sur l’accompagnement et le soutien de tout le peuple malien. Il est temps que nous finissons avec cette crise et, ensemble, avec tous les acteurs, je pense que nous allons réussir et dans un bref délai ».

A la question de savoir comment elle compte mener à bien une mission aussi délicate dans un monde sportif où elle est méconnue du grand nombre, elle ne passe pas par mille chemins pour spécifier sa tâche. « On ne m’a pas appelé pour être sur un terrain de football. On m’a appelé pour qu’on puisse, ensemble, gérer la crise parce qu’elle n’est pas sur le terrain, elle est ailleurs. Et je pense que je n’ai pas besoin d’être connue sur le terrain pour pouvoir gérer cette crise. Je fais confiance à l’équipe que nous avons. Je pense que nous sommes tous fatigués. Tous les Maliens sont fatigués et je pense que nous allons avoir le soutien de tout le monde pour finir avec cette crise qui dure depuis trois ans », conclura-t-elle.

La Délégation de la FIFA présente à Bamako pour la mise en place de ce Comité de normalisation a rappelé les difficultés rencontrées dans la mise en place de ce comité avant de saluer le courage de la nouvelle équipe et rappeler une dernière fois leur mission.

« Ce Comité aura pour tâche, dans les prochains mois, de gérer les affaires courantes, de revoir les Statuts et le code électoral de la FEMAFOOT et convoquer des élections au sein des ligues régionales et de prendre toutes les mesures qui s’imposent afin de mener à bien dans les meilleurs délais la FEMAFOOT à des élections crédibles », a dit Veron Mosengo- Omba, Chef de la délégation.

Il faut noter que cette décision de la FIFA d’installer un Comité de normalisation fait suite au bicéphalisme né après l’Assemblée Générale du 9 octobre 2017. Ce Comité aura la lourde mission d’organiser de nouvelle élection le 10 avril prochain afin de mettre définitivement fin à la crise du football malien qui dure depuis maintenant 3 ans.

Mohamed Sangoulé DAGNOKO : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

L’UEFA va relancer une 3e Coupe d’Europe dès 2021

Acceptée sur le principe début septembre, la création d’une troisième Coupe d’Europe des clubs doit …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :