dimanche 21 octobre 2018
Accueil | Société | Cité Mali Univers de Sotuba : Les Habitants assoiffés depuis plus de deux mois

Cité Mali Univers de Sotuba : Les Habitants assoiffés depuis plus de deux mois

 

Vivant au cœur de la capitale, les Habitants de la Cité Mali Univers de la Commune I du District de Bamako souffrent aujourd’hui de la pire des  crises d’eau avec ses calvaires sans précédent: carence d’eau potable depuis plus de deux mois.

 

 

Décidément, on aurait tout vu dans le quinquennat  du régime actuel : insécurité, chômage, crise alimentaire, école prise en otage, etc. En dépit de la cherté de la vie et de la situation désastreuse du pays depuis 2013, le Malien lambda n’aurait pas encore fini de doigter les failles du régime d’IBK. En effet, malgré le programme d’urgence présidentielle, la soif et la faim ne cessent de préoccuper les populations maliennes. Et, pire encore, le poumon de la capitale qui est censé être l’image du pays. 

 

Négligence ou faillite du gouvernement ? Très stupéfiant ! En tout cas, les Habitants de cette cité située à Sotuba, Commune I , en pleine ceinture de la capitale, se sentent sahéliens par la pénurie d’eau qui l’ébranle depuis quelques mois. Les robinets sont ouverts, mais aucune goutte du nouveau pétrole ne tombe. Une situation agaçante qui contraint les Citizen à aller se ravitailler quotidiennement dans les localités environnantes ou même payer un bidon de 20 litres à 100 FCFA aux charretiers qui exigent beaucoup. L’inquiétude c’est surtout, comment se préparer pour affronter cette pénurie d’eau  durant ce mois de Ramadan qui s’annonce à grands pas. Diantre, les charretiers seraient-ils plus préoccupés que le Département de tutelle? C’est la question qui taraude les esprits des Habitants de cette cité assoiffée: « Nos robinets sont tous asséchés depuis deux mois. Et nous sommes obligés d’aller  nous ravitailler ailleurs ou payer un bidon de 20 litres à 100 francs CFA. Nous vivons vraiment un enfer» s’est lamenté un autre Habitant de ladite cité. 

 

Ensuite, une ménagère s’est insurgée contre cette situation qu’elle qualifie d’inhumaine: «En plein cœur de la capitale, cette pénurie d’eau laisse percevoir  l’échec du Département tutélaire qui a laissé plus  d’une centaine de familles assoiffées pendant des mois », a-t-elle martelé. 

 

Rappelons qu’en plus d’une situation alimentaire chaotique qui expose des millions de Maliens dans le besoin, plus de 900.000 autres souffrent de la pénurie d’eau, selon l’OCHA. Une situation qui interpelle le Président IBK et son Gouvernement à revoir leur politique alimentaire.

 

Seydou Konaté : LE COMBAT

 

Rédaction

Voir aussi

Avortements clandestins trop élevés chez les jeunes filles : L’une des causes de la stérilité féminine

L’avortement correspond à l’interruption volontaire d’une grossesse ou d’un fœtus.  C’est devenu une pratique pour la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *