mardi 11 décembre 2018
Accueil | Société | Chut ! Encore un bluff du Gouvernement : Les écoles restent fermées dans le cercle de Banamba

Chut ! Encore un bluff du Gouvernement : Les écoles restent fermées dans le cercle de Banamba

Selon une source bien informée, en l’occurrence un Conseiller pédagogique, que nous avons joint, hier, lundi 12 novembre, à 13 heures, juste au moment où nous mettions sous presse, « les quinze écoles et les cinq écoles autres fermées dans les Communes rurales  de Toubacoro et Sébété,  le sont encore ». Notre source nous informe de la tenue, ce matin, d’une rencontre au CAP entre les Maires de ces Communes, les Conseillers pédagogiques et les Directeurs des écoles fermées sous la présidence du Directeur du Centre d’Animation Pédagogique (CAP) pour réfléchir sur les stratégies pour rouvrir ces écoles. La même source nous apprend que le déploiement important de l’Armée dont parlaient nos autorités de Bamako, n’est qu’une patrouille qui a séjourné dans la zone durant quelques heures seulement. Et à notre source d’ajouter : «A Banamba, il se trouve  bien sûr un détachement de l’Armée depuis plusieurs mois».

La Commune rurale de Toubacoro est située à 52 kilomètres de Banamba centre et  celle de Sébété à 72 kilomètres. Dans ces localités, les écoles ont été fermées par des djihadistes à bord de motos. Rappelons de lors de leur passage dans ces lieux, ils ont regroupé les Habitants pour leur demander de fermer toutes les écoles où le français est enseigné et désormais d’enseigner le Coran et ceux qui vont outrepasser cet ordre sera jugé et puni ultérieurement. Ces présumés « Djihadistes » se réclamaient du prédicateur radical Amadou Koufa.  La panique a gagné les rangs des populations et s’est répandue dans toutes  les autres localités et environnant de la zone. Dans le Cercle de Banamba tout près, c’est la première fois que les terroristes osent pointer leur nez pour exiger aussi clairement la fermeture des écoles. Le 2 octobre dernier, à l’occasion de la rentrée des classes, le Premier Ministre, Soumeylou Boubèye Maïga, avait pourtant effectué le déplacement dans la Région de Mopti pour présider une cérémonie de réouverture d’écoles fermées à cause de l’insécurité. Ce jour-là, l’Armée malienne a déployé un important dispositif sécuritaire. Mais, c’était  juste en guise d’une démonstration  de force pour impressionner à la limite les villageois de la zone.  En tout cas, selon des sources concordantes, jusqu’à présent les enseignants et les élèves ne sont retournés dans les salles de classe par crainte de représailles. Car, cette opération de bluff du Gouvernement, malgré son ampleur, ne s’est pas avérée rassurante  aux yeux des enseignants et des parents d’élèves. D’où le non-retour des enfants pour l’instant, regagné leur chemin de l’école dont les classes restent fermées.

Selon le syndicat desEnseignants de la localité, «les cours reprendront si ces opérations militaires parviennent à rétablir la sécurité ».

Banamba est à 140 km au Nord-est de Bamako.  Les villages où les écoles ont été  et demeurent fermées  sont Sébété, Fanibougou, Séméné, Gounando, Dandougou, Siribila, Ballala, Madina et Toubacoro.  Nous y reviendrons !

Mahamadou YATTARA : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Morcellement des parcelles publiques à Ouenzindougou : La population montre les muscles

Face au phénomène de morcellement des espaces publics qui prend de l’ampleur, les populations de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :