vendredi 23 février 2018
Accueil | Société | Chronique du web : Les influenceurs, un métier d’avenir

Chronique du web : Les influenceurs, un métier d’avenir

Il ne me viendrait pas à l’idée de rentrer dans le sujet de la présente chronique sans pousser, à l’instar de tout le corps social malien, un cri de colère, de révolte et d’indignation suite aux violences sexuelles, avec circonstances aggravantes, commises récemment par des prédateurs de la pire espèce sur des innocentes. Ces personnes qui, pour moi, ont perdu le privilège d’être des humains ont été définitivement condamnées par la société des hommes et n’attendent plus que la justice leur notifie la « juste récompense » de leurs forfaits. Pour que, plus jamais, aucune malienne n’ait à redouter de vaquer librement à ses occupations quotidiennes de peur de rencontrer la bête immonde. Et, par pédagogie, que le bas instinct de tous les prédateurs potentiels soit étouffé dans l’œuf. Ceci dit, il me tarde de vous parler de cette nouvelle race de leaders d’opinion qui font autorité dans les domaines aussi variés que le marketing, la communication, la politique, etc. et qui officient sur le web et les réseaux sociaux. Ce sont les nouveaux gourous et leurs profils sur Facebook, Twitter, Instagram… sont pris d’assaut par des millions d’amis, fans et suiveurs (followers). Ils sont artistes, sportifs, communicateurs, activistes et aussi politiques… Je n’ose pas fermer la liste ! Qui est influenceur ? Qui ne l’est pas ? Selon le site www.social-media-for-you.com, « un influenceur est une personne qui, par son expertise ou encore sa notoriété, agit comme personne référente. En cas de recherche d’information, de questionnement, nous admettons que l’information diffusée et transmise par cette personne est une information de qualité, juste, qui va répondre à notre problématique. Généralement, un influenceur est maître d’un domaine particulier. C’est une sorte de modèle, d’exemple que nous nous efforçons de suivre. Cette définition me paraît suffisamment explicite pour nous permettre de « profiler » dans votre environnement qui est influenceur, qui ne l’est pas ; qui est imposteur ou qui est simple hâbleur. Pour vous aider à affiner davantage le profil des influenceurs, je vous renvoie à Caroline Baron, Marketing Manager pour la société Augure, qui catégorise les influenceurs en trois types:
•les célébrités et les égéries (exemple Beyoncé),
•les leaders d’opinion et les experts (exemple : les journalistes, bloggeurs)
•et les leaders de communauté et les consom’acteurs (environ 50 millions de personnes).
A propos des célébrités, le Top 10 (millions de followers) sur Twitter s’établit ainsi qu’il suit :
1. KATY PERRY : 108,453,128
2. Justin Bieber : 105,292,837
3. Barack Obama : 99,777,776
4. Rihanna : 86,101,746
5. Taylor Swift : 85,658,196
6. Ellen DeGeneres : 76,817,413
7. Lady Gaga : 76,805,738
8. YouTube : 71,110,913
9. Cristiano Ronaldo : 69,084,682
10. Justin Timberlake : 65,156,854
L’unique politique de la liste est l’ancien président démocrate américain Barack Obama ; il arrive à la 3ème place. Chez lui comme ailleurs, il conserve sa popularité intacte. Et le premier sportif du palmarès, le portugais Christiano Ronaldo, s’adjuge le 9ème rang. Quant à la plateforme Youtube, elle apparait à la 8ème place du classement. Et ça veut tout dire pour quiconque veut lancer une campagne de communication. Le reste du palmarès est trusté par des stars du show-biz. Une question très pertinente vous a sûrement traversé l’esprit : faire le buzz sur le web et les réseaux sociaux suffit-il à conférer à une personne le statut d’influenceur ? Je me méfierai de répondre par l’affirmative. Toutefois, c’est un indicateur très pertinent. Récemment, la belle Rihanna (4ème du classement du sitetwopcharts.com) s’est montrée à son avantage aux côtés de chefs d’Etat réunis à Dakar (Sénégal) au chevet de l’éducation. Hasard de calendrier ! Que non ! Elle pourrait mettre à profit sa stature de star planétaire pour assurer le Retour sur Investissement (ou ROI pour Return On Investment) pour cette cause en péril. Nous reviendrons très sûrement sur le sujet des influenceurs dans nos prochaines chroniques en nous intéressant, de façon rapprochée, à ces nouveaux leaders et activistes qui soulèvent les foules sur leur passage. Et qui pourraient aussi les manipuler.
Serge de MERIDIO INFO SEPT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

CACOPHONIE AU CMTR : La victoire confisquée des transporteurs routiers liste B en question

Prévue pour le 16 décembre 2017 mais reportée, l’élection du bureau national du Conseil malien …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *