samedi 16 décembre 2017
Accueil | Important | Cherté de la vie : l’Etat doit s’assumer

Cherté de la vie : l’Etat doit s’assumer

S’il y a un phénomène auquel l’Etat malien doit s’atteler plus aujourd’hui, c’est la cherté de la vie. Le panier de la ménagère maigrit de jour en jour sous les yeux hagards des autorités chargées des prix. Oui à la libération du commerce, mais encore faudrait-il que l’Etat ait un œil vigilant sur les produits de première nécessité compte tenu du pouvoir d’achat des Maliens. Il ne passe pas un jour sans qu’on ne rajoute sur certains produits au Mali. Le sucre, le lait et le pain dernièrement en sont des exemples illustratifs. Si le gouvernement veut réellement séduire les Maliens, il devra mettre les bouchées doubles pour diminuer les prix.
D.K LA SIRENE| lecombat.fr

Djibril Coulibaly

Voir aussi

LES SOURCES DE L’INSTABILITE DANS LE SAHEL (SUITE ET FIN) : Comment l’Algérie a résolu l’équation touareg à l’inverse du Mali

Abdelkrim Touhami, ancien vice-consul algérien au Niger, a déclaré que les efforts de stabilisation de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *