jeudi 21 septembre 2017
Accueil | Oeil du combattant | Cet autre pétard mouillé d’IBK: Où en est-on avec le projet de goudronnage de la route Dialakorodji-Safo-Nonsombougou ?

Cet autre pétard mouillé d’IBK: Où en est-on avec le projet de goudronnage de la route Dialakorodji-Safo-Nonsombougou ?

Pour le moment, cette promesse est loin de devenir une réalité. En revanche, tout porte à croire qu’il ne s’agissait que de chimériques. Les autorités maliennes, IBK en premier lieu, sont venues poser avec faste la première pierre du  projet de goudronnage du trajet allant de Dialakorodji à Nonsombougou en passant par Safo pour rallier la ville de Bamako. C’était courant mars dernier. Donc, il y a de cela 6 six mois. Mais,  encore rien n’est pratiquement encore fait pour matérialiser la pose de la première pierre déroulée à Nonsombougou où l’on croyait que les travaux proprement dits allaient démarrer directement. Ce qui allait soulager aussi les Riverains des quartiers de la Commune I du District de Bamako comme Banconi-Farada et Banconi-Sekenecorobougou. Hélas ni à Dialakorodji ni à Nonsombougou, il n’y a aucune lueur d’espoir concernant le démarrage des travaux sur cette route pourtant très fréquentée non seulement par les transports collectifs et des personnels mais aussi par des gros porteurs (remorques, citernes, …). Cela, sans oublier ces nombreux cyclistes (engins à deux roues, tricycles mobylettes,…) et les milliers de piétons en direction du centre-ville de Bamako. Ce fut de la poudre des politiciens dans les yeux des populations, avec  ces promesses creuses des pouvoirs publics aux populations de la zone.  Des stratégies relatives au démarrage très prochain des campagnes présidentielles de 2018. En tout cas, pour l’instant, la cérémonie pompeuse placée sous l’égide du Chef de l’Etat ne produit pas l’effet spectaculaire espéré. Quel pétard mouillé !
Le Fouineur

Rédaction

Voir aussi

Les coups de la vie : Piégé le jour de réveillon

Il y a trois années, j’ai détruit mon mariage sans vraiment le vouloir et aujourd’hui, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *