lundi 17 décembre 2018
Accueil | Oeil du combattant | Centre de santé de référence de Korofina : La proximité de la morgue et de l’urgence

Centre de santé de référence de Korofina : La proximité de la morgue et de l’urgence

Le Centre de Santé de Référence (CSREF) de Korofina est l’une des structures en la matière la plus fréquentée de Bamako et même du Mali. Cette fréquence ne surprend, cependant, guère si l’on sait que ce centre est situé au cœur des quartiers les plus peuplés des Communes I et II du District de Bamako que sont Banconi, Korofina, Djélibougou, l’Hippodrome et Médine. Mais le paradoxe aura été que, dans ce centre, on déplore la promiscuité  de la morgue et de la salle d’urgence qui ne sont séparées que par  un petit mur mitoyen. Ce qui constitue un véritable motif de découragement voire de vives préoccupations tant chez  les malades graves eux-mêmes, que leurs parents surtout qui les accompagnent à ce centre. Tous ceux qui fréquentent ce centre déplorent tant ouvertement que psychologiquement du fait que du côté de la salle où sont hospitalisés urgemment les patients il y a la plaque sur laquelle est lisible le mot ‘‘Morgue’’ en gros caractère et  juste devant la salle d’urgences. Imaginez un instant ce que cela peut frapper psychologiquement tant chez les patients que chez leurs accompagnateurs.

Pourtant dans les autres grands hôpitaux comme dans les CHU de Gabriel Toure ou de Point G, tel n’est pas le cas. Les lieux de  morgue sont presque excentrés ou, du moins, sont situés loin des salles ou services d’hospitalisation des patients. On se poserait la question si cela n’était pas une erreur au plan architectural ou médicinal ? Ou  bien c’est une volonté délibérée des concepteurs de ce centre. En tout état de cause, nombreux  sont les observateurs, spécialistes, parents et accompagnateurs des malades  qui suggèrent que cette promiscuité de deux salles aussi significatives puissent être éloignées l’une de l’autre. Autrement, on pourrait confondre corbillard et ambulance.

Le fouineur

Rédaction

Voir aussi

Au CAP de Kati : 500 FCFA pour une Attestation de service !

Chaque fois qu’un Enseignant se rend au CAP pour l’établissement de ce document qui prouve …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :