mardi 16 octobre 2018
Accueil | Oeil du combattant | Ce billet de 1000 CFA pour chaque ancien combattant après le défilé

Ce billet de 1000 CFA pour chaque ancien combattant après le défilé

Selon un Député à l’Assemblée  Nationale,  lors d’une intervention sur les antennes d’une radio de la place, dans la nuit du lundi 1er au mardi 2 octobre dernier, les Anciens Combattants qui étaient présents durant plusieurs jours sur place pour participer au défilé militaire du 22 septembre dernier, fête de l’Indépendance nationale de notre pays n’ont  empoché qu’un billet  de 1000 francs CFA. En d’autres termes, un geste  narguant et méprisant à l’endroit de ces vieux pères de nos FAMA : «Prends ça  et quitte-devant-moi !». C’est du moins ce que notre Député a révélé à l’animateur de ladite radio sur les festivités de la commémoration du 22 septembre. «On ne leur a donné que 1000 FCFA chacun », s’indigna notre Élu du Peuple. Des propos très stupéfiants ! Alors qu’une autre source bien informée avait annoncé qu’environ deux milliards de francs CFA du contribuable malien ont été décaissés  par le Budget national pour assurer tous les frais de l’évènement. Il aurait été prévu pour chaque participant  une enveloppe symbolique de 6000 FCFA pour les trois jours de formation initiale, et 15.000 francs CFA pour les beaux et historiques pas  du jour du défilé devant les yeux  rivés du Mandé Mansa de Sebenikoro et ses pairs du  continent. Notre Mandé Mansa  qui, ce jour-là, en boubou blanc, se montrait fier d’être l’Artisan de la «montée en puissance » de nos FAMA.

S’agit-il de ce type d’armée dans laquelle les Chefs hiérarchiques narguent les Hommes de l’ordre en longueur de la journée ?

Mais, ce qui est clair dans l’Histoire coloniale c’est qu’un «Ancien combattant n’est pas n’importe qui et n’importe qui ne pouvait être Ancien Combattant ».

Alors, qui, donc, s’est taillé la part du  lion ? Qui a détourné les perdièms de nos vieux pères ?

Le Fouineur 

Rédaction

Voir aussi

Tricyclistes «Kata Katani» et Policiers de Bamako

Tous les après-midis, la montée du pont Fahad, côté CICB, est jonchée de «Kata Katani». Cette …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *