jeudi 23 novembre 2017
Accueil | Politique | CAP de Racine Thiam dans l’opposition : La section III du District de Bamako démissionne au profit de la majorité présidentielle

CAP de Racine Thiam dans l’opposition : La section III du District de Bamako démissionne au profit de la majorité présidentielle

Le 6e Vice-président, par ailleurs Secrétaire Général de la section III du District de Bamako, Amadou Diawara ; le Secrétaire Général du Bureau national des jeunes, El Hadj Mamoutou Kouyaté, accompagnés des militantes et militants à la base, ont démissionné de la Convergence d’Action pour le Peuple (CAP), le parti politique de Racine Thiam. 

Les démissionnaires ont rendu public leur décision à travers une déclaration à la presse le samedi dernier. Selon eux, ils respectent la décision de la CAP. «Il y a quelques semaines, notre parti, à la suite de la réunion ordinaire du Bureau national, a demandé de façon majoritaire de rejoindre l’URD. Et, éventuellement de fusionner avec ce parti. Démocrates, nous le sommes et démocrates, nous le demeureront. Nous respectons la décision du Bureau national», reconnaissent-ils.

Cependant, Amadou Diawara et ses compagnons jugent que leur engagement en faveur du Président IBK tient toujours.

«Nous estimons qu’en 2013 à la faveur de l’élection présidentielle, notre choix s’est porté sur Ibrahim Boubacar Kéïta qui est aujourd’hui le Président de la République du Mali. C’est après avoir analysé la situation dans laquelle se trouvait le pays que nous avions estimé qu’il était le candidat qui incarnait à nos yeux celui qui pouvait faire sortir le pays de la crise profonde et faire rayonner le Mali. Quatre ans après, force est de reconnaître que le Président de la République Ibrahim Boubacar Kéïta a donné le meilleur de lui-même avec l’accompagnement des forces vives de la nation pour amener notre pays là où il est aujourd’hui.   Nous ne disons pas que tout est rose, mais force est de reconnaître que des résultats probants ont été enregistrés dans tous les domaines », justifient-ils.

Ainsi, déclare M. Kouyaté: «C’est fort de ce constat que  nous avons décidé de continuer à apporter notre soutien au Président IBK dans son combat pour la paix à travers l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale, pour la refondation du Mali dans les domaines sociopolitiques et économique». Par conséquent, précise-t-il, nous avons décidé de démissionner du parti Convergence d’Action pour le Peuple (CAP). « À partir d’aujourd’hui, nous ne sommes plus membres de la CAP et allons-nous retrouver dans les jours à venir des nouvelles orientations », informent les démissionnaires et désormais ex-membres du Bureau communal de la CAP de la Commune III du District de Bamako.

Oumar Diakité : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

BATAILLE POUR LA MAIRIE DU DISTRICT : Pourquoi le RPM ne doit pas espérer…

Les chances du parti RPM à conquérir la mairie du district de Bamako sont largement …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *