mardi 16 octobre 2018
Accueil | Société | Bras de fer Gouvernement/Magistrats : Le syndicat des domaines et du cadastre solidaire à leurs camarades de la justice

Bras de fer Gouvernement/Magistrats : Le syndicat des domaines et du cadastre solidaire à leurs camarades de la justice

« …le Gouvernement est dans l’obligation de respecter ses engagements », dixit le syndicat des domaines et du cadastre .En effet, hier, jeudi 11 octobre 2018 au siège du SAM, le syndicat des domaines et du cadastre a fait cette déclaration lors de sa visite de soutien rendue aux deux syndicats de la magistrature. C’est dire que ces hommes des domaines et du cadastre restent solidaires à leurs camarades de la justice.

 Bientôt trois mois de grève sans succès. Le SYLIMA (Syndicat Libre de la Magistrature) et le SAM (Syndicat Autonome de la Magistrature) broient le noir dans le cadre de leur lutte syndicale. Ils font face à un Gouvernement ‘’manipulateur’’ évitant toute négociation directe au profit de la propagande et de la démagogie.   Mais, malgré tout, les deux syndicats ne se découragent point et maintiennent leur mot d’ordre de grève.

Pour ce faire, tout bon Syndicat ayant le souci de la préservation des Droits des travailleurs ne restera point indifférent à la situation qui prévaut entre le Gouvernement et les Magistrats de notre pays. C’est ce sentiment qui amine le Syndicat des domaines et du cadastre. Une forte délégation dudit syndicat conduite par son Secrétaire Général, Mamadou Baba Diakité, a effectué une visite de solidarité, hier, jeudi 11 octobre, au siège du SAM. À travers ce geste, il s’agissait pour le syndicat des domaines et du cadastre d’apporter son soutien à leurs collègues de la magistrature dans leur bras de fer avec le Gouvernement.

Ladite délégation a été accueillie par le Président du SYLIMA, Hady Macky Sall, qui a, au nom de ses camarades des deux sections syndicales des magistrats du Mali, apprécié ce geste de solidarité de leurs collègues syndicalistes.

Ainsi, les visiteurs du jour ont été largement édifiés sur les motifs du bras de fer qui oppose les Magistrats au Gouvernement.

Selon le syndicat du pouvoir judiciaire, le Gouvernement  n’a pas respecté sa parole donnée.

Le syndicat des domaines et du cadastre, après avoir transmis le message de soutien des travailleurs de son secteur, a reconnu que les Magistrats sont dans leurs droits syndicaux.

«L’objet de notre présence, c’est pour apporter notre soutien moral et la solidarité syndicale à nos camarades syndicalistes de la magistrature et partager leurs souffrances et leurs difficultés. Nous avons jugé opportun de les soutenir ; car, la survie syndicale dépend de ce mouvement de grève», a déclaré Mamadou Baba Diakité.  Et il ajoute: «Pour moi, il ne s’agit pas de dire si, oui ou non les revendications des Magistrats sont fondées ; mais, du moment que le Gouvernement a signé une convention avec eux, il est dans l’obligation de respecter ses engagements. L’État est une continuité, même s’il veut mettre en cause l’Accord entre les deux parties, la manière y a manqué ».

De leurs côtés, les membres du syndicat de la magistrature se sont félicités de l’acte tant encourageant et solidaire de leurs confères des domines et du cadastre.

«En réalité, les syndicats ont compris que l’heure est à la solidarité syndicale ; car, nous sommes face à un Gouvernement qui est hostile à la revendication des travailleurs. Je pense que le syndicalisme est un droit constitutionnel que tout bon citoyen a le droit de défendre», a souligné le Président du SYLIMA.  Il a rappelé qu’ils  n’ont jamais cessé de recevoir des motions de soutien des autres sections syndicales, des organisations de la société civile et des regroupements politiques depuis le lancement de ce mouvement de grève.

Oumar Diakité : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Kayes : Une Région esclavagisme dans un État démocratique

Six blessés graves et d’importants dégâts matériels dans une altercation entre «maîtres et esclaves», advenue …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *