lundi 17 décembre 2018
Accueil | Société | Bougouni : Le Président du CGS menace d’assassiner un Directeur d’école

Bougouni : Le Président du CGS menace d’assassiner un Directeur d’école

Le Président du Comité de Gestion Scolaire (CGS), Monzon Samaké, demande d’abattre comme un chien le Directeur de l’École fondamentale de Torakabougou 1er  C dans son école pendant un jour ouvrable. 

Qu’est-ce qui peut énerver le Président du CGS jusqu’à arriver à cet extrémisme? Pour le moment, nous ne savons pas les raisons d’une telle décision. En attendant de voir plus clairement dans cette histoire, le  Collectif des Syndicats l’Éducation au niveau fondamental du CAP est mobilisé. Il s’agit du SYLDEF, du SYNEB, du SYNEFCT, du SYNTEC et du SNEC et tous exigent le départ du Président du Comité de Gestion Scolaire (CGS) du groupe scolaire de Tourakabougou 1er  Cycle, composé de trois premiers cycles: À, B, C. Et le collectif se réserve le droit d’observer une grève de trois (3) jours allant du mercredi 21 au vendredi 23 novembre 2018 dans toute la circonscription du CAP de Bougouni, si leur revendication n’est pas satisfaite. Selon nos informations, le Président du CGS en question est ancien Directeur du même établissement durant 15 ans. Pourtant, au Mali, l’école publique est à l’origine de la formation du plus grand nombre  de Dirigeants du Mali.

Mahamadou YATTARA : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

MISSABOUGOU : Le 3e pont bloqué vendredi par des jeunes de Missabougou

Soutenu par leurs camarades de Yirimadio-Missabougou, les jeunes de Missabougou ont bloqué l’accès au pont …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :