samedi 25 novembre 2017
Accueil | Politique | ASSEMBLEE NATIONALE : L’honorable Bafotigui claque la porte du groupe parlementaire RPM
© OUMAR DIOP, AMAP, ASSEMBLEE NATIONALE ,DECLARATION DE POLITIQUE GENERALE DU GOUVERNEMENT, Mme CISSE MARIAM KAIDAMA SIDIBE LE 27/06/2011.

ASSEMBLEE NATIONALE : L’honorable Bafotigui claque la porte du groupe parlementaire RPM

Elu de la nation en Commune VI, l’honorable Bafotigui Diallo entend désormais jouer en toute indépendance son rôle de député au service exclusif du Mali.

Dans une correspondance déposée à notre rédaction ce week-end et transmise depuis le mardi 10 octobre au président de l’Assemblée nationale, le député élu en Commune VI de Bamako, l’honorable Bafotigui Diallo vient de s’illustrer une fois par son courage politique en démissionnant du groupe parlementaire du Rassemblement pour le Mali (RPM, parti au pouvoir).

Joint au téléphone pour les besoins du recoupement, l’honorable Diallo nous a signifié qu’il demeure membre du Rassemblement pour le Mali, le parti présidentiel pour lequel il s’est toujours battu pour l’émergence des idéaux nobles. L’honorable Bafotigui Diallo, faut-il le rappeler, s’était insurgé contre les dérives de certains ténors du parti dans la gestion de la chose publique.

« Il est grand temps pour le cercle de décision de l’Assemblée nationale de revoir sa politique et de commencer à faire de la politique pour servir le Mali. Monsieur le président, je décide à partir de ce mardi 10 octobre 2017 de me libérer de tous les groupements politiques à l’Assemblée nationale du Mali. Je reste indépendant à l’Assemblée nationale, une indépendance qui me permettra de jouer correctement et en toute conscience mon rôle de député au service du Mali », souligne le député.

Et de poursuivre : « Pour terminer Monsieur le président, je renonce à tout poste qui me sera attribué et je vous prie de porter à la connaissance de votre auguste Assemblée le contenu de cette déclaration ».

Par cette lettre, l’élu de la nation prouve qu’il demeure attaché à sa formation pour laquelle il a tant donné dans sa carrière politique. Il nous a confirmé qu’il sera inch Allah candidat aux législatives de 2018.

En tout cas le parti au pouvoir n’a pas intérêt que le bouillant représentant du peuple fasse cavalier seul au sein de l’hémicycle. « Il ne faut jamais sous-estimer son adversaire », a-t-on l’habitude d’entendre.

A suivre…

B.Z LA LETTRE DU MALI

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Production et vente du ciment au Mali : Pourquoi le ciment malien est-il vendu au même prix que celui importé ?

L’incompétence du Ministre Empé avéré Les travaux d’implantation de la première cimenterie du Mali ont …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *