mercredi 20 juin 2018
Accueil | Société | Arrestation du faux médecin commandant : Le Chef du SIG au Camp I de la Gendarmerie fait le point

Arrestation du faux médecin commandant : Le Chef du SIG au Camp I de la Gendarmerie fait le point

C’est suite à une demande du Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de la Commune IV du District de Bamako, une plainte d’une fille, victime d’escroquerie, le Service d’Investigation Judiciaire (SIJ) de la Gendarmerie du Camp 1, a ouvert une enquête qui a conduit à l’interpellation d’un malfrat du nom d’Ibrahim Ganda Maïga. Il  faisait croire  à ses victimes qu’il est médecin commandant en service à la Direction Centrale des Services de Santé des Armées (DCSSA).

Selon les explications du Commandant Abdoulaye Haïdara,  Chef du service d’investigation judiciaire du Camp 1 de la Gendarmerie, les investigations menées  ont révélé que le fameux Ibrahim Ganda Maïga a soutiré de l’argent à plusieurs personnes et surtout à des jeunes en quête d’emploi, dont de jeunes filles. Cela, sous prétexte qu’il va  les aider à être recrutées dans l’armée.

Une perquisition faite à son domicile a  permis de découvrir des tenues militaires avec une carte professionnelle, un complet de blouse de médecin avec une paire de stéthoscopes permettant d’attirer ses victimes, des dossiers de recrutement militaires et un talkie-walkie.

Il est présentement détenu au Camp I, mais les investigations vont se poursuivre pour en savoir davantage d’autres complices en vue de démanteler le réseau.

Mais d’ici à là, la question qui se pose est de savoir qui sont ses complices ; car, malgré tout, selon nos investigations, il a recruté beaucoup de gens dans l’armée ? Mais comme le dit l’adage: «toujours les jours appartiennent au voleur, mais un jour pour le propriétaire ». On doit arrêter tous ses complices pour bannir ce genre d’actes ignobles dans notre société.

Tiefing Kanté : LE COMBAT

 

Rédaction

Voir aussi

Recrudescence des attaques mortelles au centre du Mali : Un Gendarme tué à Toguéré Koumbé et quatre civils morts dans l’explosion d’un IED vers Dialloubé

Au moment où Bamako vit au rythme des combines politiciennes aux ardeurs de la campagne …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *