mardi 16 octobre 2018
Accueil | Politique | ANNIVERSAIRE ET SORTIE DE PROMOTIONS : La gendarmerie plus déterminée que jamais

ANNIVERSAIRE ET SORTIE DE PROMOTIONS : La gendarmerie plus déterminée que jamais

17 septembre 1960-17 septembre 2018, cela fait exactement 57 ans que la gendarmerie nationale du Mali s’est affranchie totalement, après la proclamation de l’indépendance du Mali en 1960, du commandement de la gendarmerie métropolitaine. Pour marquer le coup, la gendarmerie nationale du Mali a organisé, pour la première fois, une grande cérémonie lundi 17 septembre dans l’enceinte de la caserne Chef d’escadron Balla Koné de Faladié.

C’était lundi sous le haut parrainage des ministères de la Défense et des Anciens combattants ; de la Sécurité et de la Protection civile, en présence d’officiers supérieurs, de sous-officiers et hommes du rang, des différentes unités des forces de défense du Mali. Sans oublier d’autres invités de marque comme les coopérants de l’armée, des anciens gendarmes.
Premier acte du jour, la revue des troupes par le directeur général de la gendarmerie, le colonel-major Satigui dit Moro Sidibé, magistrat militaire, avant l’arrivée du chef d’état-major général des armées, le général de division Bemba Moussa Kéita, et celle des ministres de la Défense et des Anciens combattants, de la Sécurité et de la Protection civile.

Le deuxième acte de la cérémonie fut l’intervention du directeur général de la gendarmerie, le magistrat militaire Satigui dit Moro Sidibé. Dans son allocution, il n’a pas manqué d’associer la grande famille des gendarmes et ses devanciers à la tenue de cette première célébration de l’anniversaire de la gendarmerie nationale du Mali.

Au passage, il a rappelé aux jeunes générations que l’histoire de la gendarmerie nationale en général est intimement liée à celle de la France. « La gendarmerie nationale du Mali, à l’instar de ses sœurs africaines, est issue de la gendarmerie coloniale », a-t-il déclaré.

Et d’ajouter que l’idée de fêter pour la première fois les faits marquants de la vie de la gendarmerie vise à immortaliser l’œuvre de ceux qui se sont sacrifiés pour que la gendarmerie existe en tant que corps et patrie intégrante des Forces armées maliennes.

Parlant de la sortie de la 32e promotion de l’officier de police judiciaire (OPJ) et de la 1re promotion du diplôme technique de gendarmerie (DTG), le DG soulignera qu’elles ont comme parrain feu le colonel à la retraite Moussa Zabour Maïga. Selon lui, Moussa Zabour Maïga fut brillant dans sa carrière militaire en réalisant des œuvres élogieuses.

Ces deux promotions regroupent 200 éléments, qui, d’après le colonel-major Satigui dit Moro Sidibé, magistrat militaire, sont fins prêts pour s’assumer dans leurs différentes missions.
La cérémonie d’anniversaire a été marquée, en plus de l’allocution du DG, des témoignages d’anciens gendarmes, une remise de diplôme aux trois premiers de chaque promotion. Ce qui sera suivi par une démonstration du Groupement spécial de la gendarmerie nationale (GSGIN) et l’Unité cynophile.

S’ensuivra un défié des différentes unités de la gendarmerie présentes à la cérémonie. Un cocktail, une visite guidée de l’Ecole et des installations du Groupement spécial et d’instruction de la gendarmerie nationale et un repas de corps ont clôturé en beauté cette cérémonie.
Ousmane Diakité

17 SEPTEMBRE 1960-17 SEPTEMBRE 2018 : la gendarmerie nationale du Mali a 57 ans

Protéger-défendre le territoire-lutte anti-terroriste, police judiciaire et administrative. Telles sont, entre autres, les missions essentielles que la gendarmerie nationale du Mali mène au quotidien pour la paix, la tranquillité et l’ordre public des Maliennes et des Maliens.

La tâche loin d’être achevée à la perfection, à l’instar même d’ailleurs de celle de l’ensemble des autres corps des FAMa, mais c’est admirable et réconfortant, de voir ces troupes monter à l’assaut des attaques terroristes ou actes de banditisme, sinistres qui continuent de terroriser nos populations. En villes comme en campagnes.

En guise de reconnaissance, ils (gendarmes et l’ensemble de leurs autres frères d’armes des Fama) méritent notre hommage et nos vifs encouragements pour l’accomplissement de leur exaltante mission, c’est-à-dire le don de soi jusqu’au sacrifice ultime pour sa patrie et sa nation. Paix et repos éternel pour les disparus et pensée et solidarité avec leurs familles respectives.
Joyeux anniversaire, chers gendarmes !

Djibril Coulibaly

Voir aussi

SAUVEGARDE DE LA DEMOCRATIE: Un nouvel « front  » de l’opposition voit son jour

Suite aux nombreux débats suscités autour de la fiabilité du fichier électoral de la présidentielle …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *