mardi 21 mai 2019
Accueil | Société | Andraboukane : L’armée signe son retour après sept années d’absence

Andraboukane : L’armée signe son retour après sept années d’absence

Sept ans après une absence remarquée sur le plan sécuritaire, les forces de défense et de sécurité maliennes sont de retour à Andraboukane, dans la Région de Ménaka. Cette arrivée a été effective le lundi dernier. Un retour décisif pour la zone qui fait face à de nombreux  défis majeurs au plan sécuritaire. 

C’est en janvier 2012 que les militaires maliens se sont repliés au Niger pour faute de moyens matériels et logistiques pour combattre les groupes armés rebelles de l’époque qui étaient appuyés par les terroristes à Andraboukane. Depuis lors, la population a été laissée à son triste sort. Ne se sentant plus en sécurité, plus des trois quarts de la population ont aussi été dans l’obligation de se replier sur le Niger, pays voisin.

Récemment, des centaines de réfugiés qui avaient fui les hostilités dans la zone sont rentrés au bercail. Ainsi, ce retour des FAMA longtemps attendu dans cette localité située à 95 kms au Sud de la ville de Ménaka vient apporter un ouf de soulagement aux populations locales. Cette présence militaire effective dans la localité va redonner confiance aux Habitants et faciliter le retour effectif de l’Administration ainsi que des Réfugiés au Niger et des Déplacés internes.

Il faut rappeler que cette localité était sous la tutelle des mouvements armés qui contrôlaient la zone.

Cependant, ce retour de l’Armée malienne sur place est fait à un moment où près de 600 déserteurs de l’armée malienne ont répondu à l’appel du Gouvernement, et acceptent de revenir dans les rangs. Ces derniers avaient déserté en 2012, peu après le déclenchement de la crise du Nord du Mali. Selon les autorités maliennes, dans un premier temps, ils seront regroupés dans quelques Régions du pays, pour une «remise à niveau». Il faut également signaler qu’ils reprendront fonctions avec les mêmes Grades. Cette information a été donnée par les Responsables du GATIA qui a des éléments parmi ces déserteurs qui ont répondu à l’appel.

Adama A. Haïdara 

Rédaction

Voir aussi

Le Ministre Housseini Amion Guindo répond à ‘’La Sirène’’ à propos des menaces sur le Fleuve Niger : « De grands chantiers seront bientôt engagés pour restituer au fleuve nourricier, toute sa vitalité écologique»

Le Ministre Housseini Amion Guindo répond à ‘’La Sirène’’ à propos des menaces sur le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :