mardi 20 novembre 2018
Accueil | Santé | Affections oculaires : Au Mali, plus de 200.000 personnes en souffrent

Affections oculaires : Au Mali, plus de 200.000 personnes en souffrent

Le Mali, à l’instar des autres du monde entier, a célébré, le 11 octobre dernier, la journée mondiale de la vue. Une célébration placée, cette année, sous le thème: «Soins oculaires sur toute la terre». À l’occasion de cette journée mondiale, il a été révélé par les autorités compétentes qu’au Mali les statistiques en vigueur font état de plus de 200.000 personnes souffrant de maladies oculaires ou problèmes d’yeux. Les Responsables du programme national de la santé  appellent les autorités à faciliter l’accès aux services de santé pour la prévention et le traitement des affections oculaires.

C’est dans ce contexte qu’a été célébrée, la 19e édition de  la journée mondiale de la vue. Cette journée initiée par l’OMS en 1998 est célébrée  au plan international le deuxième jeudi de chaque mois d’octobre. Elle est destinée à sensibiliser l’opinion publique face aux problèmes relatifs à la cécité et aux déficiences visuelles. Et, comme dit plus haut, le sujet de 2018 s’est axé sur le thème intitulé: «Soins oculaires sur toute la terre».

Au plan mondial, beaucoup de gens en souffrent. Et, selon les Responsables du Programme national de la santé, dans notre pays plus de 200.000 personnes vivent avec des maux d’yeux ou problèmes de vision. D’après les constats, certains naissent avec la maladie et d’autres la contractent quand l’âge avance.

En effet, selon les Spécialistes, les causes de troubles oculaires sont multiples. La maladie est contractée par des pathologies comme le diabète, le SIDA et des maux dus à la vieillesse. Certains ont des problèmes de vue après avoir utilisé des médicaments traditionnels qui contiennent souvent des microbes.

En plus des maladies, les appareils portables et le soleil endommagent le globe oculaire.

Pour prévenir la maladie, le Pr Lamine Traoré du Programme national  de la santé, cité par nos confrères du STUDIO TAMANI, conseille aux gens de ne pas attendre de tomber malades. Selon lui, le meilleur mode de prévention est la consultation régulière. Il ajoute également que le port des lunettes est conseillé quand on sort sous le soleil.

Adama A. Haïdara : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

KORO : Santé Plus Koro et Ginna Dogon de la FMOS/FAPH volent au secours de la population

Du 15 au 22 septembre 2018, l’association Santé Plus Koro et l’association Ginna Dogon de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :