mardi 11 décembre 2018
Accueil | Société | Affaires des véhicules de l’État : Me Mountaga Tall lève toute équivoque et invite le DGABE à retrouver les autres véhicules dissipés ou détournés

Affaires des véhicules de l’État : Me Mountaga Tall lève toute équivoque et invite le DGABE à retrouver les autres véhicules dissipés ou détournés

Depuis quelques jours, un duel infernal de communiqués oppose l’ancien Ministre Me Mountaga Tall à l’actuel Directeur Général de l’Administration des Biens de l’État. Le second accuse le premier d’avoir retenu en sa possession hors responsabilité quatre  véhicules de l’État depuis son départ du Gouvernement.

Il s’agirait d’un véhicule TOYOTA LAND CRUISER VX immatriculé K-8863 ; d’un véhicule TOYOTA LAND CRUISER V8 immatriculé K-2517 de 2009, d’un véhicule MERCEDES E 200 de 2003 et  d’un véhicule KIA RIO immatriculé K-1288. Quatre véhicules qui seraient toujours possédés par l’Accusé  selon la note confidentielle ML-004  du Directeur Général de l’Administration des Biens de l’État suffisamment relayée sur les réseaux sociaux. Et c’est sur cette même toile que l’intéressé, Me Tall, dit avoir appris la nouvelle. Dans la dynamique de lever tout équivoque, le Chef du parti CNID (un des contestataires influents de la réélection frauduleuse d’IBK) a fourni des éclaircissements sur ladite affaire propagandiste du vendredi 2 novembre dernier.

Les faits :

«Je vois sur les réseaux sociaux, une lettre par laquelle le Directeur Général de l’Administration des Biens de l’État dit avoir constaté que quatre véhicules du parc automobile de l’État, seraient à ce jour, à ma disposition. Et me demande de les rendre. Dans un souci de transparence, je fais remarquer ce qui suit :

1-J’encourage vivement la DGABE à veiller sur l’ensemble des biens de l’État en général et sur les matériels roulants en particulier. J’espère que son inventaire ne protègerait personne et permettrait à l’État de récupérer l’ensemble de ses véhicules dissipés ou détournés.

2-Je suis néanmoins surpris de voir sur les réseaux sociaux une lettre dite CONFIDENTIELLE qui m‘est adressée et que je n’ai pas encore reçue. Pourtant, je suis à la même adresse personnelle depuis 1983 et à la même adresse professionnelle depuis 1990 en un endroit bien connu puisque je suis le voisin de l’Ambassadeur des États-Unis d’Amérique au quartier du Fleuve presque en face de Malivision. Impossible de ne pas retrouver cette adresse qui est à cinq (5) minutes en voiture du quartier ACI ou, m’a-t-on dit se trouvent les bureaux de la DGABE.

Comment et pourquoi cette lettre devient-elle virale sur les réseaux sociaux avant de me parvenir ?

3-Je n’ai pas quitté le ministère avec une aiguille de l’État et à fortiori autant de véhicules.

Mais parlons-en :

a) Le véhicule TOYOTA LAND CRUISER VX immatriculé K-8863 : a été remis le jour de la passation, à mon successeur Modibo Arouna Touré qui l’a d’ailleurs utilisé un moment, ainsi que je le faisais moi-même, comme véhicule de mission.

b) Le véhicule TOYOTA LAND CRUISER V8 immatriculé K-2517 de 2009 : après recoupement est au garage bien avant mon départ du Ministère.

c) Le véhicule MERCEDES E 200 de 2003 : ancien véhicule de Fonction des Ministres que j’ai trouvé en état d’épave. Il se trouve, donc, au même garage que le précèdent. Et les deux peuvent être récupérés à tout moment. Je suis d’ailleurs étonné de constater que cela n’avait pas été fait.

d) Le véhicule KIA RIO immatriculé K-1288 : véhicule de domicile rendu au Ministère de l’Économie Numérique où il servirait de véhicule de liaison au Cabinet.

En conclusion :

1-Je n’ai ni vu ni utilisé aucun de ces véhicules depuis mon départ du Gouvernement ;

2- La méthode utilisée pour en parler dénote des véritables intentions : me salir ;

3- Dieu merci, je suis blanc comme du lait de vache ».

Cependant, face à la riposte du Ministre de la Communication et de l’Économie numérique Arouna Modibo Touré dit  n’avoir rien reçu de lui sur ledit sujet, Me Mountaga TALL a fait une énième mise au point dans lequel il explique :

«-Le véhicule TOYOTA K-2517, réimmatriculé AR 8143 MD est l’actuel véhicule de Fonction d’un Conseiller Technique du Ministère de l’Économie Numérique et la Communication. Il avait été préalablement affecté au DFM. Il figure, donc, bel et bien dans le parc automobile dudit Ministère. Le démenti tient-il toujours?

2- Le véhicule KIA RIO K-1288 réimmatriculé AP 8675 MD est reconnu être le véhicule de liaison du MENC. No comment donc !

  1. C’est bien le véhicule TOYOTA LAND CRUISER VXN° AR 8142 que j’utilisais pour les missions qui a été remis au nouveau Ministre le jour de la passation, la TOYOTA immatriculée K-8863 étant celui qui se trouve au garage. Il ne fait peut-être pas partie du parc du MENC mais il appartient à l’État et plus précisément au Ministère de l’Enseignement Supérieur. Il était au garage quand je quittais ce Ministère.

4- Enfin, d’importantes omissions sont à signaler. Elles portent les véhicules neufs attribués au MENC après le Sommet Afrique-France que je n’ai ni utilisés ni attribués».

Affaire à suivre !

Seydou Konaté

Rédaction

Voir aussi

Morcellement des parcelles publiques à Ouenzindougou : La population montre les muscles

Face au phénomène de morcellement des espaces publics qui prend de l’ampleur, les populations de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :