lundi 24 septembre 2018
Accueil | Politique | Adema/PASJ: Qui a dit que l’abeille ne pique pas l’abeille?

Adema/PASJ: Qui a dit que l’abeille ne pique pas l’abeille?

Ça sent actuellement une tournure très sympathique au parti Adema/Pasj. La guerre froide qui y était bien nourrie depuis très longtemps, a fini par détériorer et désormais on s’y attaque à visages découverts à travers cannons médiatiques interposés. Que c’est… beau tout ça!

Tout tourne autour de la question relative à une candidature interne du parti pour la présidentielle de 2018. Alors que des cadres et militants du parti sont favorables pour satisfaire cette doléance, une minorité au sein du parti est accusée de s’y opposer.
En réponse à cette question lors d’une sortie médiatique en début de semaine, l’honorable Yaya Sangaré a indiqué ‘‘l’Adema ne servira de cadre de règlement de comptes pour qui que ce soit’’. Il est le porte-parole du Comité Exécutif du parti de l’abeille solitaire et selon lui il n’accorde aucun crédit à ces accusations: ‘‘C’est un discours que j’ai souvent entendu et qui m’amuse. Prêtons aux autres un peu de dignité, de savoir-faire et d’intelligence et évitons les dénigrements, les calomnies, les hystéries, les faux complots, les procès d’intention qui ne doivent pas devenir des normes de nos actions politiques. Nul ne peut cacher le soleil….avec sa main. Il y a eu beaucoup de colportages sur ce sujet, mais je répondrais, Inch’Allah, à ses détracteurs au moment opportun. Mais, d’ores et déjà, je leur rappelle qu’ils ne peuvent pas me divertir! ’’ (Source journal le témoin)
Et il ne fallait pas ! C’est, disons-nous, en réponse à cette sortie médiatique que Mme Konté Fatoumata Doumbia, 5e Vice-présidente du C.E, présidente du mouvement des femmes et Secrétaire politique de la section Adema-PASJ de la commune I, et anicienne locatrice de la mairie de la commune I, a fait une déclaration publique pour, dit-on, remettre le premier interlocuteur à sa place.
‘‘ Comment qualifier le comportement de ces trois (3) mousquetaires dont deux (2) députés qui ont pris 60 Millions avec nos amis du pouvoir à la veille de notre dernière conférence nationale avec comme objectif inavoué d’acheter les délégués, en les empêchant ainsi de parler de candidature interne de l’Adéma PASJ ; mais hélas’’, se déchaine en ces termes. Mme Konté Fatoumata Doumbia dans sa déclaration rendue publique le mercredi 14 février. Qui sont donc ces ‘‘trois mousquetaires’’ ? Aucune idée, mais l’on sait quand-même que Yaya Sangaré est un député du parti.
‘‘Balle à terre, camarades !’’, riposte de l’honorable Yaya Sangaré qui ne veut pas lâcher : ‘‘Il y aura toujours des personnes prêtes à nous blesser, à nous faire chuter dans l’estime d’admirables gens, à raconter des ragots sur nous, à minimiser nos combats et nos réalisations, et même à nous juger sans disposer d’éléments d’appréciation’’,dans une publication sur sa page facebook quelques heures après la publication de Mme Konté mercredi .
A l’honorable Yaya Sangaré d’ajouter toujours sur sa page facebook : ‘‘Certains camarades veulent nous entraîner, faute d’argumentaires solides, à tomber dans leur piège : se choquer et rendre ridicule le parti aux yeux des observateurs. Ce qui nous paraît indigne et irresponsable. Nous ne laisserons pas le brouhaha extérieur étouffer notre voix intérieure. Les gens qui ont manqué de courage sont toujours implacables pour quiconque en a montré. Nous ne savons s’il en est ainsi partout, mais ce que nous savons parfaitement, c’est qu’au Mali le courage n’aboutit qu’à l’isolement. Dans ce cas, mieux vaudrait avoir la fièvre jaune, et la quarantaine serait moins longue. C’est à l’Adema-PASJ où l’on voit les poux manger les lions…’’ sic !
‘‘L’abeille ne pique pas l’abeille’’
Cette phrase est de l’honorable Yaya Sangaré ! Adepte des critiques futiles, Yaya Sangaré depuis sa page tire sur tout ce qui bouge. Des publications des fois hallucinantes ayant contribué au jour le jour à renforcer la haine et le dédain au sein de la famille Adema/pasj. Celui qui publiait sur sa page facebook en octobre dernier que ‘‘L’abeille ne pique pas l’abeille’’, est aujourd’hui la même abeille qui attaque l’autre ! Rien à dire !
LA SIRENE

Djibril Coulibaly

Voir aussi

CHEICK TIDIANI SANGHO DEMISSIONNE DU z : Le « Soleil levant » se couche à Bakaribougou

Le retrait de ce militant dévoué à la cause du parti de Me Mountaga Tall …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *