mardi 25 juin 2019
Accueil | Oeil du combattant | Adaptation du style vestimentaire des filles de Bamako au froid : les fesses nues comme mode

Adaptation du style vestimentaire des filles de Bamako au froid : les fesses nues comme mode

Une pratique devenue désormais monnaie courante, l’exposition des fesses nues de certaines filles à moto et des jeunes en pantalon est devenue un phénomène de mode dans notre société. Dans la circulation de Bamako, certains usagers trouvent du plaisir de contempler cette partie du corps sacré de la femme. Le sujet s’invite souvent dans les causeries et débats des membres de mêmes grins. Certaines jeunes filles dites éveillées, pour se montrer attirantes, s’exhibent. Selon elles, c’est pour « être à la page », et se faire apprécier par les férus de la chair fraiche: Ce qui incite bien certaines parmi elles, à porter des culottes, des jupes courtes et moulantes, des jeans plaqués ou collants, des pantalons ras, des bikinis, des robes sans manches, des bodyou encore de se faire des tatouages à la hauteur des fesses et ensuite porter un pantalon sans caleçon et sans ceinture pour attirer les hommes irresponsables comme des mouches avec  du miel. D’autres filles et jeunes femmes vont plus loin, en plaçant des boucles au niveau du nombril, des paupières, au bas de la lèvre inférieure et même sur la langue. L’objectif est le même : chercher à braquer les phares des hommes sur elles, maintenir les regards les plus indiscrets sur leurs fesses tatouées ou sur une bonne partie de leur bas ventre mis à découvert pour le Grand public. On se croirait sur une véritable « Ile de la tentation ». Cette légèreté des mœurs à travers de comportements vestimentaires, réprimandés par certains et tolérés par d’autres, exprime la maladresse de la jeunesse à consommer naïvement tout ce qui tombe comme mode. Cela, par une espèce d’envie incontrôlable de se particulariser et de se distinguer toujours des autres. Pour beaucoup de Sociologues, la motivation des adaptes de ce genre de styles vestimentaires trouve son explication principale  dans la volonté de déstabilisation de nos us et mœurs. Aujourd’hui, beaucoup d’habitudes immorales sont nées de ces styles vestimentaires qu’on passe sous silence et que chaque jour la situation évolue de façon alarmante.

Le Fouineur 

Rédaction

Voir aussi

Fin du mois de Ramadan saint, retour  à la mauvaiseté ?

 Loin d’une punition, le Ramadan est un mois de purification, de correction ; bref de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils