samedi 25 novembre 2017
Accueil | Société | Accusé de viol : Le jeune Mama Tréta condamné à 5 ans de prison avec sursis

Accusé de viol : Le jeune Mama Tréta condamné à 5 ans de prison avec sursis

A l’issue de première session ordinaire de la Cour d’assises, Mama Tréta a été fixé sur son sort judiciaire. Agé de 22 ans, le jeune Mama Tréta est accusé de viol sur la demoiselle Bintou Salamata à Daoudabougou, en Commune V du District de Bamako. Ayant été reconnu coupable des faits qui lui sont reprochés, il a été condamné à 5 ans de prison assortie de sursis. 

Mis en détention le 30-6-2015, et mis en liberté provisoire depuis 6-8-2015,  le jeune violeur Mama Tréta vient d’être fixé sur son sort. 

Pour la petite histoire,  notons que  les faits remontent dans la nuit du 23 juin 2015 où la jeune lycéenne Bintou Salamata répondra à l’invitation de son camarade de promotion, Mama Tréta, en compagnie d’autres membres du groupe de révision. C’était pour échanger sur les sujets de Baccalauréat chez leur camarade Mery. Mais, avant l’arrivée des autres membres du groupe, Mery s’éclipsa de sa chambre pour laisser seuls Mama Tréta et la demoiselle Bintou Salamata. Celui-ci a mis cette occasion à profit pour tenter de séduire sa victime. Mais, face à la résistance de cette dernière,  Mama Tréta la coinça contre le mur puis introduire ses doigts dans sa partie génitale le blessant gravement.

A la lumière des faits, il y a eu des poursuites contre l’inculpé Mama Tréta. Il lui est reproché d’avoir utilisé violence, contrainte physique et menace, puis acte de pénétration sexuelle forcée sur la personne de Bintou Salamata. Des faits retenus à la charge de l’inculpé et constitutifs du crime de viol puni par l’article 226 du Code pénal et susceptible de donner lieu à l’application des peines criminelles. Ainsi, après les plaidoiries de la défense sollicitant des circonstances atténuantes en la matière, le coupable a été juste condamné à 5 ans de prison avec sursis.

Mohamed BELLEM : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Enlèvement du Juge de Niono : Les Régions de Ségou, Koulikoro et Kayes dans la psychose

Depuis l’enlèvement du Président du Tribunal de Niono, Soungalo Koné, le vendredi dernier, aux environs …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *