samedi 15 décembre 2018
Accueil | Société | 58EME ANNIVERSAIRE DE GENDARMERIE NATIONALE : La 32ème promotion de l’OPJ et la 1ère promotion du DTG ont été honorées

58EME ANNIVERSAIRE DE GENDARMERIE NATIONALE : La 32ème promotion de l’OPJ et la 1ère promotion du DTG ont été honorées

La Gendarmerie Nationale du Mali a fêté ses 58 ans le 17 Septembre passé dans l’enceinte de la cour de l’école de gendarmerie nationale à Faladiè. Elle était couplée à la sortie de la 32ème promotion de l’officier de police judiciaire (Opj) et de la 1ère promotion du diplôme technique de gendarmerie (Dtg). C’était sous la présidence du ministre de la défense et des anciens combattants Pr Tiémoko Sangaré en présence de celui de la sécurité et de la protection civile Gnl Salif Traoré, du directeur général de la gendarmerie le magistrat colonel Moro Satigui Sidibé et du chef d’état majors général de l’armée Gnl Bemba Moussa Keita.
Du 17 septembre 1960 au 17 septembre 2018, cela fait exactement 58 ans que la gendarmerie nationale du Mali s’est affranchie totalement, après la proclamation de l’indépendance du Mali en 1960, du commandement de la gendarmerie métropolitaine.
L’intervention du directeur général de la gendarmerie, le magistrat militaire Satigui dit Moro Sidibé qui, dans son allocution n’a pas manqué de l’occasion de rappeler la tenue de cette 1ère célébration au Mali. Et, dira ensuite que cette commémoration est également pour la grande famille des gendarmes. De passage, il a également profité pour rendre hommage à ces aimables devanciers, pour l’œuvre gigantesque accomplie pour la construction de notre édifice commun qu’est le Mali. Toujours dans son adresse, le directeur général de la gendarmerie n’a surtout pas manqué d’astuces pour remémorer les jeunes générations que l’histoire de la gendarmerie nationale en générale est intimement liée à celle de la France. Pour cela, dit-il, la gendarmerie nationale du Mali, à l’instar de ses sœurs africaines, est issue de la gendarmerie coloniale.
Selon lui, l’idée de cette fête vise à remémorer la vie de la gendarmerie et également à immortaliser l’œuvre de ceux qui se sont sacrifiés pour que ce corps existe en tant qu’une patrie intégrante des Forces Armées maliennes.
Quant à la sortie de la 32ème promotion de l’officier de police judiciaire (Opj) et de la 1ère promotion du diplôme technique de gendarmerie (Dtg), le Dg soulignera qu’elles ont eu comme parrain le feu colonel à la retraite Moussa Zabour Maïga. Selon lui, ce parrain de promotion fut brillant dans sa carrière militaire en réalisant des œuvres élogieuses.
Par ailleurs, ces deux promotions sont au nombre de 200 éléments de la gendarmerie qui, d’après leur premier responsable (colonel major Satigui dit Moro Sidibé, magistrat militaire) sont fin prêts pour s’assumer dans leurs différentes missions respectives.
Cette cérémonie d’anniversaire a été riche en couleur car elle a connu également après l’allocution du Dg, des témoignages des anciens gendarmes, remise des Diplômes aux trois (03) premiers lauréats de chaque stage. Cela, a été suivi par une démonstration du groupement spécial de la gendarmerie nationale (Gsgin) et l’Unité Cynophile.
La cérémonie a enregistré la présence des femmes officiers de la gendarmerie parmi lesquelles, la jeune commandant de la brigade territoriale de Ouenzindougou Lieutenant Fatoumata Mariko.
Diam Wagué LA SIRENE

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Pourtant accusé de pédophilie : Zié Sanogo acquitté par la Cour d’Assises

Né vers 1975 à Sikasso, fils de Mamadou et de Mariétou Sanogo, Technicien comptable, Zié …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :