vendredi 20 septembre 2019
Accueil | Education | 11EME RENTREE LITTERAIRE DU MALI: IBK promet des mesures concrètes pour un accès aisé au livre

11EME RENTREE LITTERAIRE DU MALI: IBK promet des mesures concrètes pour un accès aisé au livre

La 11e édition de la rentrée littéraire a eu lieu au Mali du 19 au 23 février 2019. Cette année, la cérémonie officielle de lancement a enregistré la présence d’un invité de marque : le président Ibrahim Boubacar Kéita.

«Un monde de la rencontre» ! C’était le thème de la 11e édition de la rentrée littéraire au Mali (19-23 février 2019). Une thématique qui «invite à des regards croisés, des émotions partagées, mais également s’inscrit dans le processus de reconstruction en cours au Mali, tout en étant à l’écoute des échos et défis du monde».
Une invitation particulièrement adressée à la jeunesse exposée aux nombreux défis de développement socio-économique comme l’éducation, la sécurité, la migration…
Pour le président IBK, au-delà des actions, «la problématique» de la lecture nous interpelle tous. Chacun a donc un rôle à jouer pour redonner aux enfants et aux jeunes le goût de la lecture. «Il faut que nous fassions en sorte également que l’édition soit soutenue pour que le coût d’accès au livre soit le plus réduit possible, à la portée des gens. Il y a donc un effort vigoureux à faire», a reconnu le président de la République.
Et de promettre, «toute la chaîne (éditeurs, bibliothèque) sera revue aux fins d’assouplissement, aux fins que l’accès au livre soit le plus facile possible». Cela est indispensable pour perpétuer la mémoire et l’œuvre des Amadou Hampâté Ba, Ahmed Baba, Seydou Badian Kouyaté, Mamadou El Béchir Gologo, Massa Makan Diabaté… «Nous ne pouvons pas nous satisfaire aujourd’hui de l’état du livre dans notre pays. Il faut que nous revoyons cette copie-là», a indiqué le chef de l’Etat.
Et cela d’autant plus que le livre peut jouer un important rôle dans la réconciliation des cœurs et des esprits. «Tout ce qui ouvre l’esprit, tout ce qui permet de tisser des liens entre les hommes, est utile à la compréhension entre les hommes, utile à notre politique nationale de réconciliation des cœurs et des esprits… Le livre peut aider la culture et moi j’y crois», a révélé IBK.
La 11e édition de la rentrée littéraire a été marquée par des manifestations simultanées à Bamako, Sikasso, Djenné et Tombouctou. Du 19 au 23 février 2019, elle a réuni dans notre pays de grands écrivains venus de 25 pays des cinq continents.
Alphaly LE MATIN

Djibril Coulibaly

Voir aussi

FMOS : Les vacances ont commencé  

  A la faculté de médecine et d’odontostomatologie (FMOS), les étudiants sont en vacance. En …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils